Bouilli Cinématic Universe : Avengers, Infinity War, une aventure théâtrale

Avis sur Avengers : Infinity War

Avatar Monsieur Lefebvre
Critique publiée par le
  • Temps de lecture : 2 minutes 30

C'est donc ça, le film le plus cher de tous les temps du cinéma ?!
485 Millions d'investis, le film double le budget de son précédant "L'Ère d'Ultron" et détrône Avatar, présent depuis 2009, avec ses 425 millions.

J'ai vu ces chiffres qu’après avoir regardé le film. Car je pensais qu'ils avaient mis sur le tapis, dans les alentours de 200 Millions, comme à leurs habitudes. Même si le budget ne fait qu'augmenter à chaque film. Je ne sais pas où sont passé les 485 Millions. Surement dans les fonds bleus et les têtes d'affiche, car il y a du monde à l'écran, et avec eux leurs univers qu’il faut représenter.

Avengers - Infinity War, est un couteau suisse, d'Héros et d'univers, dans lequel on voyage. Même si comme à leurs habitudes, Marvel ne s'amuse pas à contempler les paysages, et n’essaye pas non plus de nous familiariser avec le décor. Qui est ici qu'un fond qui entoure les gros plans sur les figures, un fond presque flou, centrant l’intérêt du film sur son récit et ses personnages. Car Infinty War n'a pas le temps, Infinity War nous raconte quelque chose... Et c'est délirant, de se complaire à un film Marvel, qui nous raconte enfin une histoire qui a de l’intérêt et en plus sur le long terme. J'ai l'impression que Marvel est un enfant qui commence à grandir, et qui ne se satisfait plus des simples bagarres entre super-héros. Marvel devient adulte et nous parle d'une première histoire de grand garçon. Mais à encore beaucoup à apprendre pour pouvoir un jour, être à la cheville d'un Papi Polanski, pour le prendre en exemple.

Avec Avengers : Infinity War, nous ne sommes pas à l'abris d'une adaptation théâtrale, par des petits-enfants de CE1, à l'ouverture de la Kermesse de l'école. Avec ses héros trop sympa et son monstre trop méchant.

Mais ce qui n'a pas changé dans celui-ci, c'est le goût de vomi dans la bouche, à la fin du film. Avec toujours ce sentiment qu'on vient de se faire abuser par l'indigeste bouilli de super-héros sur fond bleu, et d'univers inintéressant. Quand on va voir un film Avengers, il faut s'accrocher, comme dans un manège de haute sensation, certains aiment vomir en sortant, quand d'autres par phobie du vomi, ne si aventure pas. Comme à chaque fois, plusieurs semaines après l'avoir vue, il reste sur l'estomac, avec encore quelques morceaux entre les dents.

Mais au final, avons-nous vraiment besoin de presque, un demi-milliard de dollars, pour aimer un film avec une bonne histoire et un bon méchant (sois-disant) ? Et dans 20 ans, tant dis que nous serons toujours aussi pauvres, irons-nous voir des films milliardaires au cinéma ? Je pense qu'en conclusion, effectivement, l'argent ne fait pas tout. et qu'on peut très bien se satisfaire de film bien moins cher et meilleur en plus de cela. Et encore heureux que le billet ne coûte pas plus cher.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 118 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Monsieur Lefebvre Avengers : Infinity War