Marvel a eu une vision : Thanos

Avis sur Avengers : Infinity War

Avatar MatthieuS
Critique publiée par le

A force de faire des critiques sur des Marvel, ou de les voir tout simplement, j’ai un étrange sentiment de me répéter. Et d’allégrement souhaiter un changement dans le rythme, l’aspect sérieux ou les scenarii un poil itératifs. Pourtant, avec Black Panther, Les gardiens de la galaxie ou Captain America Le soldat de l’hiver, il y a de réels différences de traitement et de genre. Mais dans le fond, peu ou prou la même chose, les personnages principaux survivront tous à quelques exceptions près et l’humour sera extrêmement présent. Néanmoins, nous étions en droit d’attendre quelque chose de différent avec Infinity War. Déjà, le film est devenu un mème extrêmement populaire sur Internet vis-à-vis de son ambition et de son propos. Et le film a répondu présent à mon sens, alors que je ne l’attendais plus de la part du MCU. Sans aller dans l’excès inverse, bon sang quel renouvellement, quelle fraîcheur ! Il n’a pas pu éviter tous les défauts propres à l’univers et à la saga, mais que ce fût plaisant d’être autant surpris devant un film d’une telle ampleur.

L’inattendu et le MCU sont instinctivement catégorisés comme deux antinomies par la majorité du public cinéphile. Et pourtant, ce qui me revient mécaniquement à l’esprit après le visionnage d’Avengers IW, c’est le fait d’avoir assisté à un spectacle inattendu. Ce n’est pas forcément par cela que je devrais commencer parce que cela induit forcément des spoilers mais c’est l’une des choses qui reviendra le plus souvent parmi les points positifs. L’humour est certes présent mais bien moins omniprésent que dans Thor Ragnarok ou que dans Ant-Man, que l’on peut aisément rattacher à des comédies. Dans Infinity War, le sérieux a pris le dessus, sauf en présence des gardiens de la galaxie (notamment Peter Quill et Drax) mais je n’ai été en aucun cas dérangé par cela puisque l’on garde une cohérence dans le traitement des personnages. Quand j’évoque l’aspect inattendu, je parle bien entendu

de la fin. Je n’ai pas la moindre idée si les personnages décédés le resteront, mais c’est une fin coup de poing. Dans la salle, les gens étaient éberlués. Proposer une telle fin et une telle noirceur, je pense que personne n’était prêt. Surtout que la plupart ne croyaient même pas à ce que le moindre personnage d’importance ne meure.

Malgré cela, le principal point fort du film se résume en un mot : Thanos. Il est pour moi indéniablement le grand méchant du MCU. Sur le papier il l’était aussi depuis le début, mais entre la théorie et la pratique il y a un monde. Un méchant avec de la profondeur, qui n’est pas obnubilé par la destruction des êtres vivants parce que… parce que. Entre Hela, Malekith ou Ego, le MCU ne nous avait pas gâté de sa générosité imaginative. Thanos a une réelle motivation, bien traitée dans le film. Il me semble d’ailleurs que c’est le personnage qui apparait le plus longtemps, signe de son importance affichée.

Thanos nous offre d’ailleurs l’une des plus belles scènes du MCU, lorsque qu’il condamne sa fille aimée Gamora pour récupérer la pierre d’infinité de l’âme. Absolument touchante, la scène est vraiment bien filmée et elle me reste en mémoire.

Outre Thanos et l’aspect imprévisible, le film a su s’appuyer sur une structure scénaristique d’un genre nouveau pour la saga. Étant donné que le film possède plus d’une cinquantaine de personnages récurrents de l’univers, il faut savoir gérer ça d’une façon nouvelle. C’était d’ailleurs une de mes plus grosses inquiétudes. Au final, le film a su adopter un style Game of Thrones, en quelque sorte. En mettant en scène différentes storyline bien différenciées, on leur accorde cinq bonnes minutes pour bien développer les enjeux et on puis ensuite on passe à une autre storyline. Cela permet de s’appuyer d’avantage sur des intrigues que sur des personnages en particulier. C’est bien plus cohérent et intéressant à mon avis.

Le film n’est pas une allégorie de la perfection, cela va de soit. Les enfants de Thanos, manquent réellement de profondeur et de personnalité. Mis à part Ebony Maw, le plus intelligent et charismatique des quatre, on peut à peine les différencier malgré leur puissance démesurée. Un autre défaut lié au parti pris du film est le développement de certains personnages, totalement au second plan. C’était presque inévitable, à moins de proposer un film de 3h30. On peut ensuite faire plusieurs critiques qui reviennent souvent avec le MCU, comme les blagues qui arrivent au mauvais moment, bien que ce fût bien moins le cas dans ce film, le fait que l’on ne se pose presque jamais ou bien même les facilités scénaristiques ou les délires spatio-temporels, avec des déplacements surréalistes de certains personnages. Mais tout ceci n’est pas venu gâcher mon plaisir.

En conclusion, Marvel a peut-être réellement proposé son projet le plus ambitieux et s’en est donné les moyens. Des moyens surtout scénaristiques, parce que question budget, Disney permet de réaliser à peu près tout ce que l’on veut et ce depuis le rachat, pas de changement de ce côté-là. Dans IW, il y a une vraie intention de surprendre et de faire parler. Il y a déjà trois ans on parlait d’univers cinématographique des super-héros sur le point de mourir, je ne l’ai jamais vu aussi vivant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7568 fois
207 apprécient · 15 n'apprécient pas

MatthieuS a ajouté ce film à 6 listes Avengers : Infinity War

Autres actions de MatthieuS Avengers : Infinity War