Avis sur

Ayka par Ygor Parizel

Avatar Ygor Parizel
Critique publiée par le

Ayka est un film compliqué à voir signé Dvortsevoy. Le récit démarre dans une maternité ou Ayka jeune femme kirghize vivant clandestinement dans une Moscou subissant une tempête de neige historique, elle fuit abandonnant son bébé dès lors on la suit durant plusieurs jours. Cette histoire est éprouvante pour le spectateur comme elle l'est pour ce personnage principal, parce que rien ne lui est épargné entre les douleurs corporelles, l'épuisement physique et mental, la cavale pour éviter des créanciers mafieux ou la police moscovite, les escroqueries des employeurs illégaux ou des vendeurs de sommeil tout cela est pour Ayka en bord de la rupture. Le réalisateur suit à la trace son héroïne, un peu à la façon des Dardenne (d'ailleurs on pense à Rosetta) et de plusieurs autres cinéastes depuis un peu plus de vingt ans, caméra à l'épaule et équipe de tournage réduites mais les scènes sont souvent poussées jusqu'à l'écoeurement notamment dans les premières minutes. Comme précisé avant on a l'impression d'avoir déjà vu ce film même si le contexte est à chaque fois différents.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 48 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Ygor Parizel Ayka