Du gore au ventre...

Avis sur Baby Blood

Avatar stebbins
Critique publiée par le

Retour sur le long métrage culte d'Alain Robak, film de genre aux allures de Bad Taste à la française tourné avec un budget dérisoire et des moyens plus ou moins limités. Fable essentiellement gore et régressive, éventuel récit singulier sur l'origine de l'immonde Baby Blood transgresse bien des principes éthiques et esthétiques, narrant paresseusement la gestation d'un Mal incarné en la personne de Yanka, une jeune saltimbanque à la plastique avantageuse...

Visiblement réalisée dans l'urgence cette production bis est aujourd'hui connue - entre autres choses - pour avoir inspiré le A l'intérieur des émules Maury et Bustillo, partageant le même ( mauvais ) goût pour la surenchère et les paris graphiques extrêmes... Par ailleurs l'oeuvre s'avère davantage intrigante dans l'association de ses divers participants que dans son résultat final, permettant notamment de découvrir le tout jeunot Alain Chabat en second couteau, Jean-Yves Lafesse en camionneur libidineux, Christophe Rossignon en éternel chauffeur de taxi ou encore feu Benoît Lestang ( le maquilleur de génie du Martyrs de Pascal Laugier ). Outre cette équipe d'artisans y mettant tout leur coeur d'artiste et de technicien la présence d'Emmanuelle Escourrou, au charme quasi-tzigane, impose en partie le visionnage d'un bidule certes plutôt bien bricolé mais tournant rapidement en rond et au ridicule. Dommage...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 57 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de stebbins Baby Blood