Dreamworks redouble en maternelle

Avis sur Baby Boss

Avatar L_Otaku_Sensei
Critique publiée par le

Baby Boss....ce n'est vraiment mais vraiment pas de gaieté de coeur que je suis allé voir le nouveau bébé des studios Dreamworks, après cette immondicime purge que dis je, cette insulte ultime qu'était Trolls pour les fans du studio.
On va y aller cache, force est de constater que Dreamworks est en train de couler en beauté ces derniers temps. Si dans les années 2000 c'était Disney qui galérait on nous sortant majoritairement des suites moyenne-pas terribles commerciales DTV de grands classiques, les années 2010 dans leur seconde moitié a tout d'un "âge noire" pour le studio du pêcheur sur la lune. Dreamworks qui nous avait habitué à des films d'animations intelligents, riches en action et visuellement grandioses tels les Dragons/Kung Fu Panda/Les 5 Légendes ou encore les Croods, des films qui parvenaient sans mal à convaincre et à se hisser aux côté de Pixar,....se laisse aller depuis plus de 2 ans maintenant dans la fainéantise en nous sortant tout les 6 mois des comédies d'animation commerciales et convenues sans inventivité pour engranger facilement des dollars sans fournir d'effort comme en témoigne les médiocres Pingouins de Madagascar, En Route et les Trolls. En y réfléchissant bien, le dernier bon Dreamworks original (parce que Dragons 2 et Kung Fu Panda 3 étaient déjà des valeurs sures avant même leur sortie) c'est Mr Peabody & Sherman, qui remonte à......février 2014 donc ouais, ça commence à dater !
Les Trolls a vraiment achevé de me faire perdre tout espoir en Dreamworks, doublé en plus de l'annulation des Croods 2 et de Larrikins (des projets sur lesquels je comptais vraiment) pour la mise en chantier d'une suite à Trolls pour 2020.
Inutile donc de dire que je suis allé voir Baby Boss sans la moindre attente, juste pour voir si "L'Âge Noir Dreamworksien" semble continuer ou non.
Baby Boss, 35ème film d'animation des Studios de Shrek, est un film d'animation de Tom McGrath (réalisateur à qui l'on doit la célèbre saga Madagascar ainsi que le bon mais oublié Mégamind en 2010).
Il s'agit de l'adaptation libre du livre pour enfants "The Baby Boss" de Marla Frazee (2010).
L'histoire nous emmène dans la vie de Tim Templeton, un petit garçon et enfant unique de 7 ans débordant d'imagination menant une vie remplie d'amour et d'affection de ses parents jusqu'au jour ou arrive un drôle de bébé en costard cravate muni d'une valise et qui s'avère être son nouveau....petit frère. Très vite le nourrisson fait la loi et s'accapare tout l'amour et l'attention des parents qui n'ont plus de temps à consacrer à Timothé. Nourrissant de sérieux soupçons envers ce Baby Boss, Tim décide d'enquêter et finit par découvrir la véritable identité de ce bébé pas comme les autres : un PDG de l'entreprise "BabyCorp" en mission afin de mettre fin aux desseins de l'entreprise "Puppy Co"dont les irrésistibles toutous menacent l'équilibre de l'amour dans le, monde. Les 2 frères n'ont d'autres choix que de coopérer s'ils veulent avoir une chance de réussir. Mais qui est vraiment le Baby Boss ? Pourquoi n'est il pas un bébé comme les autres ? Et tout simplement, d'où viennent finalement les bébés ?
Voilà pour le pitch global.
Verdict : Pffff.....Raaaah Dreamworks ! Y a des fessées qui vont tomber c'est moi qui vous le dit ! Ils n'ont visiblement toujours PAS comprit la leçon ! Ca en devient désespérant. Les gars continuent dans la voie de la fainéantise en nous livrant une nouvelle fois encore un film d'animation de bébés. Après Trolls qui était un horrible gribouillage multicolore d'élève de petite section de Maternelle, là on a affaire à un film de niveau grande section de maternelle, CP tout au plus.
"A partir de 6 ans" mon oeil oui ! Passé cet âge même certains bambins s'ennuieront ferme devant.
Sur le papier, le pitch de départ pouvait éventuellement prêter à faire sourire en laissant imaginer un bon film d'animation cartoonesque mais à l'écran c'est plus craignos qu'autre chose.
Bon, point positif quand même: c'est déjà mieux que Trolls avec ses cupcakes et arcs en ciel, il y avait un propos de fond plutôt intelligent au départ et le potentiel de faire quelque chose de bien. L'idée d'avoir recours au fantastique de l'imaginaire sous les traits d'un film d'animation pour aborder la jalousie et l'appréhension de l'enfant à être délaissé par ses parents à l'arrivée d'un petit frère aurait pu donner lieu à quelque chose de sensible mais tout le côté émotionnel de la chose a été troqué contre une série de gags bêtes et naïfs dans le mauvais sens du terme, humour et blagues à ras de la couche culotte dans un gloubiboulga narratif archi bas de gamme d'une facilité affligeante (les enjeux et le méchant sont d'un ridicule sans nom), à croire que BabyCorp a pris les scénaristes en otage et à mit un de ses employé au script (Eh mais j'y pense........et si les bébés de BabyCorp étaient déjà dans le coup depuis le début de l'Âge Noir....O_O !) pour nous concocter ce biberon périmé et dont on aura du mal à ne pas faire le parallèle avec "Cigognes et Cie" de la Warner sorti l'année dernière.
Niveau graphisme c'est pas mieux, c'est juste M-O-C-H-E ! Srx l'esthétique plastique au possible est encore plus imbuvable que le style graphique d'En Route. Aucune beauté artistique là dedans, encore une fois juste un étalage de coloriages dignes d'un album à colorier pour un enfant de 5 ans ou d'une série de dessin animé de PIWI pour les tout petits. Même si j'imagine que c'est pour coller à l'esprit et au ton enfantin du récit, pour moi ça n'a fait qu'accentuer la médiocrité de ce piètre divertissement devant lequel même un enfant de 10 lâche un sourire ou deux tout au plus.
Au final, Baby Boss atteste une nouvelle fois de la médiocrité et de la fainéantise dont s'entête Dreamworks depuis plus de 2 ans maintenant. Encore une comédie pour les tout petits dépourvue de la moindre ambition et malheureusement avec "Captaine Underpants" qui se profile à l'horizon, la lumière au bout du tunnel est encore très loin pour Dreamworks dont l'Âge Noir continu. A croire que Dreamworks a connu son heure de gloire entre 2008 et 2014 et n'est désormais plus que l'ombre de lui même. Seul Dragons 3 prévu pour 2019 semble être la dernière lueur d'espoir pour les fans comme moi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1548 fois
24 apprécient · 9 n'apprécient pas

L_Otaku_Sensei a ajouté ce film d'animation à 7 listes Baby Boss

Autres actions de L_Otaku_Sensei Baby Boss