Avis sur

Baby Driver par Jérôme Richenauer

Avatar Jérôme Richenauer
Critique publiée par le

Edgar Wright, aujourd'hui, en tant que réalisateur, c'est le sans fautes. Que ce soit dans sa trilogie Blood and Ice Cream où encore dans Scott Pilgrim, il s'est plus où moins spécialisé dans le détournement de codes. Que ce soit les codes du film de genre avec sa trilogie où encore les codes de la BD avec Scott, c'est ce qu'il fait. Et il recommence ici en prenant une prenant une bonne dose de films de braquages, saupoudré de Drive et beaucoup, beaucoup de musique. Sans en dévoiler trop, la musique tiens ici un rôle primordial, et Wright exploite celle-ci avec une maestria rarement atteinte. Baby (c'est son nom, B-A-B-Y) a des acouphènes. Pour les contrer, il écoute continuellement de la musique. Ah oui et accessoirement, suite à une dette, il sert aussi de chauffeur lors de braquages. Alors qu'il arrive au bout de son remboursement, il tombe amoureux et décide de mener une vie normale. Mais le milieu laisse rarement ses bons éléments sortir du métier comme ça. Le scénario est très classique et ne fera clairement pas d'étincelles. Et pourtant, c'est encore une réussite. La mise en scène est très réussie (bien qu'un peu classique), les acteurs sont excellents, les personnages sont bons, et Wright maitrise sont rythme.Et cette musique, en adéquation avec le film et ce qui s'y passe, est géniale. Il y a toujours cette touche d'humour, mais sans que ce soit une pure comédie, et il n'oublie pas la gravité de la situation dans laquelle Baby se trouve.
Edgar Wright, continue comme ça et je resterais fidèle à ton cinéma. Sans problèmes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 124 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jérôme Richenauer Baby Driver