Affiche Bacurau

Critiques de Bacurau

Film de et (2019)

Critique de Bacurau par limma

En prenant pour exemple un petit village du Nordeste du Brésil disparaissant des cartes, sans réaction du monde ni vraiment de ses habitants, confrontés depuis toujours à une certaine solitude, Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles signent un brûlot politique tout autant plaisant qu'inquiétant par sa radicalité, tant il impose à nous interroger sur... Lire l'avis à propos de Bacurau

18 10
Avatar limma
7
limma ·

La carte et le provisoire

Que la sélection cannoise 2019 ait été résolument politique et sociale n’a rien de véritablement surprenant. Le point commun d’un certain nombre de métrages de la compétition fut d’opposer à l’oppression l’organisation assez flamboyante d’une revanche, qu’on en juge par la Palme d’or elle-même, Parasite, mais aussi Les Misérables, Atlantique ou ce nouvel opus de Kleber Mendonça... Lire la critique de Bacurau

43
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Le village des damnés

Nous sommes dans un futur très proche. Tout le Brésil est occupé par l’empire techno-capitaliste… Tout ? Non ! Un village du Nordeste peuplé d’irréductibles locaux résiste encore et toujours à l’envahisseur. Malheureusement pour eux, l’accès à toute potion, même magique, est difficile puisque l’eau se fait denrée rare, l’ennemi défendant son accès armé jusqu’aux dents. Mendonça... Lire la critique de Bacurau

17 1
Avatar Garrincha
8
Garrincha ·

Se perdre en route pour retrouver le chemin balisé de la violence

L’ambition que revendique Bacurau ne fait aucun doute. Mais l’ambition ne suffit malheureusement pas à faire un grand film, encore moins un bon. Car à trop vouloir mélanger les registres et les genres, à trop vouloir construire un faux mystère et une opacité on ne peut plus artificielle sur les motivations qui poussent à agir les protagonistes, le long-métrage perd de vue son projet... Lire la critique de Bacurau

5 2
Avatar Fêtons_le_cinéma
4
Fêtons_le_cinéma ·

Résistance

Le 72ème Festival de Cannes continue à défeuiller son programme. Après Les Misérables de Ladj Ly, c’est au tour de Bacurau de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles de s’ouvrir à nous. Une expérience foutraque et sans tabous qui fait confronter son féroce militantisme avec la violence sanguinolente de sa force de frappe. Sous le signe de la dystopie, Bacurau est un petit village... Lire l'avis à propos de Bacurau

21 2
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

Bacurau (2019)

Ici et là, dès qu'un film vient d'autre part que d'occident (d'Asie en particulier) et en l’occurrence d'Amérique du Sud, il est systématiquement surnoté. Bacurau ne fait pas exception à la règle, bien qu'il soit long, souvent chiant, et très con. La présentation des personnages, bien menée, tire trop en longueur, et l'histoire prend réellement sa forme cinquante minutes après... Lire l'avis à propos de Bacurau

5 1
Avatar White_Trash
3
White_Trash ·

Les contraires *satire*

Je dois dire que le film a ses défauts : il est assez manichéen et ethnocentrique, il caricature un peu trop ses personnages et ne les développe pas assez. Son histoire est simpliste mais originale ( peut-être même trop ). Il mélange maladroitement les genres, excepté les rares scènes éthérées qui font appel à l’ordre du fantastique. Elles ne sont pas déplaisantes et contrastent même avec... Lire la critique de Bacurau

3 3
Avatar Alexandre Moyano
7
Alexandre Moyano ·

Ma traversée du désert

Décidément, je ne comprend vraiment pas les choix du jury Festival de Cannes 2019. Ce Prix du Jury, pour moi, est justifié pour le toupet de cette fable politique, pour son "idée", mais je trouve qu'esthétiquement, Bacurau est d'une banalité sans nom. Certes, cette production franco-brésilienne, pot pourri de genres, est un acte à la rébellion étonnant quand on connait la situation... Lire l'avis à propos de Bacurau

6 2
Avatar alsacienparisien
5
alsacienparisien ·

Bancal, original, intéressant

Beaucoup de critiques font de Bacurau une lecture politique : il s'agirait à travers la destinée de ce village, de dénoncer la montée du populisme au Brésil et de mettre au contraire en exergue la force de l'entraide et de la solidarité. Si cette lecture est inévitable (les réalisateurs eux-mêmes parlent de leur film comme d'un geste politique), il ne faut pas négliger le plaisir de... Lire la critique de Bacurau

4
Avatar Christoblog
6
Christoblog ·

A volta dos Cangaceiros

Ce que nous dit Kleber Mendonça Filho dans son "Bacurau" - sans doute son plus beau film, ou en tout cas son plus près de l'âme du peuple du Pernambuco, l'un des plus nobles états du Brésil -, c'est que le temps des Cangaceiros est revenu. Comme Lampião, il va nous falloir reprendre les armes pour résister aux Bolsonaro qui ne rêvent que de nous rayer de la carte,... Lire l'avis à propos de Bacurau

11 2
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·