Little Mister Sunshine

Avis sur Bad Grandpa

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

La vraie surprise de l'année. D'abord parce qu'on croyait l'univers de Jackass mort et enterré depuis longtemps (même si on avait quand même poussé quelques gloussements sur Jackass 3D il y a trois ans). Ensuite parce que ce spin-off centré sur un personnage récurrent de la série, soit Johnny Knoxville déguisé à la perfection en grabataire libidineux, était voué légitimement à une sortie en direct-to-dvd mais qu'il sort en salles avec une promo express. Improbable. Bref, Bad Granpa nous laisse sur le carreau...

Le concept est le suivant : Irving Zisman vient de perdre sa femme. Mais voilà qu'on lui laisse son petit-fils dans les pattes et il doit parcourir l'Amérique pour le rendre à son père. Filmé en caméra cachée autour de situations soit déjà vues soit pas vraiment drôles, le long-métrage nous épuise en dépit de sa courte durée et seules quelques séquences bien grasses viendront effectivement nous faire rire. Un caca puissant dans un restaurant et un strip-tease improvisé dans un night club sont heureusement là.

Pour le reste, nous aurons droit à des moments de mélancolie dits sérieux franchement dispensables et un Johnny Knoxville qui n'a effectivement pas peur de se faire éclater la tête face à des victimes lambda parfois excitées. On rit peu et on se demande encore pourquoi faire un tel film aujourd'hui, Jackass ayant fait son temps, Knoxville ramassant assez de billets verts en côtoyant Schwarzenneger et le concept du mockumentary étant aujourd'hui révolu, même Sacha Baron Cohen galère. On criera également au plagiat face à des situations honteusement piquées sur Borat ou encore Little Miss Sunshine pour le final. Il faut le voir pour le croire. Bref, Bad Branpa n'est pas une déception, c'est une perte de temps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
Aucun vote pour le moment

MalevolentReviews a ajouté ce film à 1 liste Bad Grandpa

Autres actions de MalevolentReviews Bad Grandpa