👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tout le sel de Baisers volés ne tiendrait-il pas dans sa première scène ? Un mouvement de caméra sur Antoine Doinel lisant Le lys dans la vallée, puis son attente tandis qu'un instructeur militaire explique à ses fantassins en herbe les similitudes entre une femme et une mine anti-char... Au final, le reste du film n'est qu'un mélange de sketchs suivant la trame narrative de l'ouvrage de Balzac et cette constante improvisation, oscillant entre touchant et agaçant, d'Antoine autour de ces mines anti-char...

Formellement, c'est un Truffaut, ça déborde d'amour pour les femmes, toutes les femmes, ça transpire d'affection et de maladresse pour chaque acteur à l'écran. La caméra se balade sans faire trop attention au cadrage mais qu'importe, on est en pleine nouvelle vague, le cadrage, on s'en fiche un peu. Jean-Pierre Léaud me laisse toujours aussi circonspect vis-à-vis de sa performance. Que certains l'adulent, je comprend tout à fait, mais personnellement, je le trouve toujours curieusement faux et juste à la fois, dans sa diction comme sa gestuelle.

Quelques répliques drôles, d'autres tendres, quelques passages à vide, le tout se regarde sans déplaisir.

Hypérion
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films critiqués notés 7

il y a 9 ans

19 j'aime

4 commentaires

Baisers volés
Hypérion
7

Le déminage, c'est comme les gonzesses.

Tout le sel de Baisers volés ne tiendrait-il pas dans sa première scène ? Un mouvement de caméra sur Antoine Doinel lisant Le lys dans la vallée, puis son attente tandis qu'un instructeur militaire...

Lire la critique

il y a 9 ans

19 j'aime

4

Baisers volés
Truman-
8

Critique de Baisers volés par Truman-

Baisers Volés c'est l'amour chez la jeunesse, ce film est remplit de sentiments et d'émotions, on sent un réalisateur enclin à une certaine nostalgie, comme celle d'une histoire d'amour réel qui est...

Lire la critique

il y a 8 ans

18 j'aime

3

Baisers volés
Docteur_Jivago
8

Acte 3

Après la jeunesse dans Les 400 Coups, la fin de l'adolescence dans Antoine et Colette, le troisième opus des aventures d'Antoine Doinel, Baisers volés, nous narre le début et l'entrée dans l'âge...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

Princesse Mononoké
Hypérion
10

Un Miyazaki terrestre et mélancolique

Princesse Mononoké est un film à part dans la carrière de Miyazaki, une étape autant qu'une sorte de testament de son art. C'est peut être ce qui en fait l'un de ces films les plus adulés parmi ses...

Lire la critique

il y a 11 ans

449 j'aime

80

Le vent se lève
Hypérion
9

L'histoire d'un formidable égoïste

Le vent se lève, il faut tenter de vivre est définitivement un film à part dans la filmographie de Hayao Miyazaki, pour moult raisons que j'aurais bien du mal à évoquer de façon cohérente en un...

Lire la critique

il y a 8 ans

409 j'aime

34

Kaamelott
Hypérion
9
Kaamelott

Alexandre Astier, héros des temps télévisuels modernes

Alexandre Astier est remarquablement similaire à son personnage Arthur. Comme Arthur, il est responsable de tout (Roi du royaume / responsable scénario, musique, production, dialogues, direction,...

Lire la critique

il y a 11 ans

364 j'aime

57