👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Précédente vision : 27.11.2014 (salle)
Dernière vision : 17.12.2019 (salle)
(Note rapide : Sous l'humour, la douleur [face au miroir, ritournelles Delerue, lettres écrites en pagaille, etc...] qui apparaît ici nettement comme son aliment même, probablement issu de ce fossé entre les sexes qui nous fait inventer, théoriser, être victimes et bourreaux [monsieur, madame, etc...].

Libre avancée du récit, même lorsque le film est connu, il semble avancer sans prédire, sans psychologiser. Et de ce fait, un des mieux mis en scène. Des personnages dont la vie semble un océan de sentiments, pouvant surgir à tout moment, comme des monstres ou des caresses.

il y a 2 ans

Baisers volés
Hypérion
7

Le déminage, c'est comme les gonzesses.

Tout le sel de Baisers volés ne tiendrait-il pas dans sa première scène ? Un mouvement de caméra sur Antoine Doinel lisant Le lys dans la vallée, puis son attente tandis qu'un instructeur militaire...

Lire la critique

il y a 9 ans

19 j'aime

4

Baisers volés
Truman-
8

Critique de Baisers volés par Truman-

Baisers Volés c'est l'amour chez la jeunesse, ce film est remplit de sentiments et d'émotions, on sent un réalisateur enclin à une certaine nostalgie, comme celle d'une histoire d'amour réel qui est...

Lire la critique

il y a 8 ans

18 j'aime

3

Baisers volés
Docteur_Jivago
8

Acte 3

Après la jeunesse dans Les 400 Coups, la fin de l'adolescence dans Antoine et Colette, le troisième opus des aventures d'Antoine Doinel, Baisers volés, nous narre le début et l'entrée dans l'âge...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

Le Fils de Joseph
JM2LA
9

La main de la comédie a retenu celle de la tragédie : miracle. Et le style a suivi la main.

La vraie comédie est-elle évangélique ? C'est ce que semble prouver (ou vouloir montrer) le Fils de Joseph. En quoi ? En résistant à l'appel du meurtre, du règlement de compte. Comment ? Au lieu de...

Lire la critique

il y a 6 ans

9 j'aime

1

Le Plein de super
JM2LA
9

Critique de Le Plein de super par JM2LA

Film masculin au possible, proche de la grossièreté souvent et pourtant porté par la grâce du jeu... Cavalier réussit un pari unique, celui d'une collaboration étroite avec ses acteurs qui, si mes...

Lire la critique

il y a 6 ans

9 j'aime

Entre le ciel et l'enfer
JM2LA
5

Travail d'écriture maniaque

Tout est esclave de l'information à donner et il semble que le cinéma ne soit pour Kurosawa que de l'information à donner ! Mais le pire n'est pas que tout soit assujetti à cette tâche triviale, mais...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

1