Constat amer

Avis sur Banlieusards

Avatar MrCrepe
Critique publiée par le

Je me doutais déjà du résultat avant même de l'avoir vu et c'est surement pour ça que j'ai mis tant de temps à le voir. Pourtant, comme beaucoup, j'aime beaucoup le rap de Kerry James qui manie les mots avec un certains talent, mais force est de constater que son stylo est plus affûté que sa caméra. Mais pour tempéré cette critique, je tenterai de rendre hommage à l'artiste, sans son talent.

(Potentiels spoilers)

Un scénario n'est pas un morceau, c'est un gros morceau
La facilité se voit, les ficelles sont des grosses cordes
Les personnalités ne changent pas si vite, en un sursaut
Trop de sous-arcs narratifs, ces 96 minutes débordent.

De l'art c'est ce à quoi Monsieur James prétend
Et le micro en main à sa bouche sait convaincre
Mais dans un art tout autre, le septième j'entends
Le bat blesse, il oublie que le convenu il faut vaincre

Un air de piano opportun tire une larme au néophyte
Mais ne trompe l’œil qui a vu plus de deux métrages
Et si je ne prétends pas que la vérité sure m'habite
Je sais la faiblesse d'intrigues prévisibles, d'effets dommage

Et pour revenir aux cordes, l'histoire de boxe, oubliée
est envoyée par dessus la troisième. Les dialogues, bien
Que je puis avoir fausse opinion et sauver ceux de famille, je peine à les acceptés
Qu'ils soient entres candidats et jury ou entre mafieux, criminels et autres vauriens

Que ces piques de laissent une animosité paraître
Et je vous souhaite une réussite infinie comme la mer
Mais si comme moi vous aimez le rappeur et ses lettres
Alors, comme moi, vos yeux s'ouvrent et font ce constat amer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 54 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de MrCrepe Banlieusards