Affiche Barbarella

Critiques de Barbarella

Film de (1968)

♪♫ Dans mon Comic Strip ♪♫

Objet de tous les fantasmes, Barbarella la « meilleur pilote spatial du XXXXIème siècle » doit, sur ordre du président de la terre, retrouver le savant disparu Durand-Durand, inventeur d’une arme absolue qu’il veut vendre à une planète ennemie. Tout est ancré dans son époque, le message (« faite l’amour par la guerre », il se salue en levant la main et en disant « Love », c’est... Lire l'avis à propos de Barbarella

15 4
Avatar Docteur_Jivago
4
Docteur_Jivago ·

Délire psychédélique

Ce film est indéniablement un ovni dans le paysage cinématographique de cette fin d'années 60, c'est un pur produit de son époque qui a pris avec les années une sorte d'aura de film culte en tant que témoin d'une époque un peu folle. Le but de Roger Vadim était bien d'offrir un érotisme délicieusement innocent mais suggéré de par son année de réalisation. Déjà à sa création en 1962, cette... Lire la critique de Barbarella

18
Avatar Ugly
5
Ugly ·

Space Walkyrie.

Tiré de la bande dessinée de Jean-Claude Forest, le "Barbarella" de Roger Vadim est principalement connu pour la sensualité et l'érotisme rétrospectivement gentillet qui émane de lui, éléments renforcés par la présence lumineuse de la sculpturale Jane Fonda, directement propulsée sex-symbol de cette fin des 60's. Que reste-il de ces aventures spatiales et sexy, plus de quarante ans après ? Tout... Lire l'avis à propos de Barbarella

21 6
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

Et Jane fonda Barbella

Le film commence sur un astronaute boudiné. La scène fait preuve d’une certaine longueur. D’une certaine langueur, dirons d’autres. Et JANE FONDA EST NUE L’orgasme avant les préliminaires. Le mystère est mort. L’érotisme caduc. Même pas le temps de bander son imagination. Est-ce bien la peine de continuer ? Oui. En évacuant précocement la... Lire l'avis à propos de Barbarella

14 5
Avatar Caledodub
5
Caledodub ·

My name isn't pretty-pretty, it's Barbarella

Qu'est ce que c'est ? Barbarella est un film de 1968 réalisé par Roger Vadim et mettant en vedette JANE FONDA, il s'agit de l'adaptation de la bd de Jean Claude (cocorico) Forest, considérée comme l'une des premières BD érotiques, publiée pendant les prémices de la libération sexuelle, c'est pas moi qui le dit, c'est wiki. Nous sommes en l'an 40 000 (un peu marseillais le scénariste),... Lire l'avis à propos de Barbarella

21 3
Avatar MrMaurice
8
MrMaurice ·

Critique de Barbarella par Ninesisters

Il y a des jours, je vous jure que j'ignore moi-même où je vais chercher des films pareils... J'ai tenté de regarder celui-ci par curiosité, ayant vaguement entendu parler du personnage de Barbarella par le passé ; pour autant, je ne savais rien à son sujet. Je me suis documenté après coup, et il apparait qu'il s'agit à l'origine d'une BD érotique créée par un Français. Le film joue... Lire la critique de Barbarella

10
Avatar Ninesisters
7
Ninesisters ·

Me suis trompé de pilule. J'ai du gober un somnifère..

Bon un film pris par curiosité à la médiathèque en me souvenant que dans Cobra le personnage de Jane Nelson avait pour modèle celui de Jane Fonda dans ce film. J'en attendais pas grand chose mais je ne pensais pas m'ennuyer à ce point. Je veux bien entrer dans un délire mais encore faut il un minimum de matière... En vrac : Les acteurs sont tous atrocement mauvais/grotesques/en roue libre au... Lire l'avis à propos de Barbarella

10 1
Avatar aldosavage
1
aldosavage ·

Revivre la libération sexuelle sous acide.

En l'an 40 000, l'agent inter-galactique Barbarella est dépêchée par le président de la terre, sa mission est de retrouver Durand Durand, un savant maléfique qui a construit une arme destructrice. Moins naïf qu'il n'y parait au premier niveau de lecture, le film est riche en symboles. En effet, dès son arrivée sur la planète Lithion, Barbarella se fait kidnapper par une tribu de jumeaux qui va... Lire la critique de Barbarella

6 1
Avatar Roberto Salvador
8
Roberto Salvador ·

Délirant ? Ou finalement assez sage ?

J’ai regardé Barbarella hier avec l’esprit d’ouverture recommandé par certains amateurs, avec l’indulgence narquoise du type-à-qui-on-ne-la-fait-pas et avec la volonté de jauger à un nombre considérable de degrés le film de ce sacripant viveur de Roger Vadim qui avait pour lumineuse caractéristique celle d’avoir emballé les plus séduisantes filles du monde (parmi les liaisons et... Lire l'avis à propos de Barbarella

7 1
Avatar Impétueux
2
Impétueux ·

Sexe et science-fiction

Ce film, réalisé par Roger Vadim et sorti en 1968, est très bon ! Effectivement, malgré les mauvaises critiques générales, j'ai vraiment adoré ce film complètement décalé ! Je n'ai pas lu les bandes dessinées homonymes de Jean-Claude Forest dont le film en est l'adaptation, je ne sais donc pas si ce dernier en est fidèle ou non mais surtout, je ne m'attendais pas à ce genre de chose ! J'ai... Lire la critique de Barbarella

1
Avatar Shawn777
8
Shawn777 ·