Batman : année zéro

Avis sur Batman

Avatar Hyunkel
Critique publiée par le (modifiée le )

Les années 50 et 60 sont connues des amateurs de comic book comme le "Silver Age". Le Comité de Régulation des Comic Books ayant échu une loi interdisant toute représentation de violence, sexe ou sous entendu y référant suite à une étude liant la violence chez les jeunes au contenu des publications mensuelle (un argument rendu caduc, mais repris par les anti-jeux vidéo, anti-cinéma, anti-mangas, anti-t-shirt colorés, basiquement, toute une clique de personnes fermement décidées à nous empêcher de vivre...) les super héros connurent un certain bouleversement dans leur univers.

Cette loi a touché tous les grandes publications de l'époque, y compris celle d'un Dark Knight qui n'avait plus grand chose de Dark, le point culminant étant atteint avec la création de Ace, le bat-chien (!). En parallèle, sortit la série télé Batman, qui atteint un certain degré de succès outre atlantique, au point de voir les exécutifs convaincus de devoir sortir un film. Adam West, qui fut donc le second Batman "live" longtemps avant de devenir maire de Quahog, y reprend son rôle dans ce qui restera probablement un monument du kitsch.

Impossible en effet de garder son sérieux devant des costumes aussi réalistes que des pyjamas, des effets spéciaux d'un autre âge et la multiplication de gadgets à usage unique. Les dialogues sont une petite merveille d'humour involontaire, et le racisme et sexisme présents à l'époque font plus qu'affleurer en maintes occasions. On y voit donc Batman affronter la clique de vilains de l'époque, Le Pingouin et ses parapluies, le Joker, réduit au rang de clown, l'Homme Mystère et ses énigmes venues d'ailleurs (généralement résolue par le Duo Dynamique en moins de deux secondes) et Catwoman, alors privée de la dualité qui allait faire son charme et son succès par la suite.

De rencontres rocambolesques en retournement de situation artistement dévoilés, ce Batman premier du nom garde malgré tout une aura particulière dans le coeur des fans du genre. Le Silver Age n'aura, Dieu merci, pas résisté à la fin des 60's et aux bouleversements majeurs que connut la société post-68. Il faudra néanmoins attendre plus de vingt ans pour revoir l'homme chauve souris sur les écrans.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 414 fois
6 apprécient

Hyunkel a ajouté ce film à 1 liste Batman

Autres actions de Hyunkel Batman