Au moins ce qu'aurait dû être Suicide Squad

Avis sur Batman : Assaut sur Arkham

Avatar Sébastien Decocq
Critique publiée par le

Alors que Suicide Squad s’apprêtait à sortir, je me suis replongé illico dans l’univers de Batman et notamment dans la mythique série animée des années 90. Et c’est là que j’ai découvert qu’il existait bon nombre de longs-métrages à la hauteur des meilleurs films live sur le Chevalier Noir. Me lançant donc dans un long visionnage des plus plaisant et instructif, j’ai commencé le tout par l’un des moins connus et l’un des plus récents, à savoir Batman : Assaut sur Arkham. Et si j’ai débuté par celui-là, c’est parce que le film traite de la Suicide Squad. Parce que le résultat final s’avère être bien plus satisfaisant et jouissif que le produit de David Ayer.

Il y a tout de même des points sur lesquels beaucoup pourront pester envers ce film d’animation pour adultes (oui, le spectacle est réservé à un public assez averti, et j’y reviendrai par la suite). La première chose, relevant du chipotage, j’en conviens, est le fait que ce cher Batman est relégué au second plan. En effet, le long-métrage s’intéresse bien plus à la Suicide Squad, menée par Deadshot. En soi, ce n’est pas dérangeant, mais pour un projet s’intitulant tout simplement Batman, c’est quelque part nous prendre un peu pour des pigeons. La seconde chose provient du scénario, pas spécialement travaillé. Et pour cause, Assaut sur Arkham ne fait que suivre la mission de la Suicide Squad au sein même de l’asile. Montrant au passage ses rencontres face au Dark Knight et au Joker. Et balançant comme ça, l’air de rien, l’origin story de certains membres de l’escouade (et encore). En clair, il ne s’agit juste que d’un divertissement d’action, rien de plus.

Mais il est ce qu’aurait dû être Suicide Squad ne serait-ce qu’un minimum : un délire énergique et prenant de l’univers de Batman. Un long-métrage qui n’a pas peur de mettre en avant de véritables ordures (et non de simples anti-héros comme chez David Ayer) et de faire en sorte que l’on s’y attache quand même. En les montrant sous leur plus bel aura (Deadshot en tête) ou leur aspect le plus délirant (Harley Quinn, totalement foldingue). Et qui n’hésite pas à leur faire exécuter des actions peu recommandables (allant jusqu’à une scène de sexe gratuite et fofolle), voire même inhumaines (certains membres ne pensant qu’à tuer, qu’à trahir les autres, qu’à ne penser qu’à soi…). Bref, de véritables bad guys qui assurent pleinement le spectacle, le film enchaînant avec générosité séquences tendues et mouvementées. On ne s’ennuie jamais, on se délecte assez souvent… on s’amuse bien plus qu’avec Suicide Squad ! Avec en bonus un Joker bien plus présent et jamais inutile.

Le tout en respectant à merveille le matériau de base (du moins, ne le dénaturant jamais de manière gratuite ou bien blasphématoire). Ici le duo de réalisateurs Jay Oliva/Ethan Spaulding a su marier le style visuel de la série animée de Paul Dini avec le design si caractéristique des jeux vidéo Batman : Arkham. Le tout pour un résultat qui oscille comme il se doit avec la folie des personnages (notamment du couple Joker/Harley) mais aussi le côté sombre et complexe des comics. Ainsi, vous aurez droit à un film d’animation mature d’un point de vue scénaristique et visuel, n’ayant jamais peur de montrer des personnages mourir de manière violente (décapitation due à une bombe implantée dans la nuque), des situations « délicates » (Harley arrachant l’oreille d’une infirmière avec ses dents) ou bien très osées pour un jeune public (encore une fois la scène de sexe). La présence de Batman, justement, aide à l’apport de cette noirceur, ainsi que le traitement du couple Joker/Harley. Fidèle au possible tout en y apportant sa patte : Assaut sur Arkham réussit là où Suicide Squad se vautrera en beauté quelques années plus tard !

Et tout cela de la part d’un DTV (Direct To Video), s’il vous plaît ! Un film d’animation sans prétention qui envoie valser le projet de David Ayer, nous faisant poser cette ultime question : pourquoi le réalisateur ne s’en est-il pas inspiré ? Il aurait pu en tirer le minimum syndical tout en reprenant le fil rouge lancé par Batman v Superman pour obtenir un blockbuster d’excellente facture. Mais non, si vous voulez un film mettant en valeur la Suicide Squad, il vous faut vous tourner vers ce Batman : Assaut sur Arkham. Pas inoubliable mais suffisamment divertissant pour passer un agréable moment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 604 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Sébastien Decocq a ajouté ce film d'animation à 4 listes Batman : Assaut sur Arkham

Autres actions de Sébastien Decocq Batman : Assaut sur Arkham