Batman au XIXe siècle.

Avis sur Batman : Gotham by Gaslight

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

A force de creuser encore et toujours les mêmes personnages de l'univers DC dans le monde contemporain, l'arrivée de Gotham by gaslight sonne comme une véritable bouffée d'air. Pensez donc ; il s'agit d'une transposition de l'univers de Batman dans un Gotham tiré de l'époque Victorienne au XIXe siècle, où il devra affronter Jack l'éventreur.

Les cartes sont rabattues, mais on reconnait très vite les codes du super-héros, on croise Selyna Kyle, Harvey Dent, le commissaire Gordon, Poison Ivyou bien encore un tout jeune Robin, mais Batman se bat avec des moyens du XIXe siècle, dont tout y est artisanal, jusqu'à son accoutrement.
Le graphisme, extrêmement carré, y est particulier, mais j'aime aussi que cet univers soit aussi noir, avec pas mal de sang, et même du sexe, avec la plantureuse Selyna Kyle, pas encore Catwoman, mais qui manie déjà le fouet dans des spectacles de danse. Quant à Bruce Wayne, on nous évite pour la énième fois son trauma originel, pour se concentrer sur cette transposition si fascinante.

Dommage que ça soit très court (1h10), car il y aurait tout une variation à faire de montrer Batman à cette époque, loin de ce l'électronique ou des gadgets. En tout cas, dans une production animée pléthorique (il doit bien y avoir 3-4 films animés Batman par an), celui-ci est une très bonne surprise.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 52 fois
2 apprécient

Autres actions de Boubakar Batman : Gotham by Gaslight