👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Batman: la Série Animée a bercé mon enfance. Bon sang, les matinées et soirées que j'ai passé devant la télévision a guetter sa diffusion sur France 3 ou Cartoon Network! Plus de 20 années plus tard, je la visionne encore avec autant de plaisir (et je possède enfin tous les épisodes!).

Réussite visuelle certaine, inventive, épique, émouvante, puissante, drôle, dotée d'un casting vocal de folie, tant en VO qu'en VF (la nostalgie parle!), d'une bande originale de toute beauté... les qualités ne manquent pas à cette série qui a su repousser loin, très loin, les limites habituelles du dessin animé pour enfant, laissant la concurrence à des années lumières. Cerise sur le gâteau, Batman: la Série Animée ne s'est pas contentée de reprendre simplement l’univers Batman, elle a su se l'approprier: tout d'abord, en faisant évoluer et en rendant mille fois plus intéressant d'anciens personnages (Mister Freeze, le Pingouin, Double-Face...) mais aussi en créant de nouveaux protagonistes! Si certains sont anecdotiques à l'instar de la pâlichonne Griffe Rouge ou du Roi des égouts, une certaine petite blonde habillée en arlequin a changé à tout jamais le paysage de la franchise...
Harley Quinn, car c'est bien sûr d'elle qu'il est question, est considérée par beaucoup et à juste titre comme l'une des plus grandes réussites de la série animée: psychiatre tombée follement amoureuse du Joker, elle le suit dans tous ses plans tordus et machiavéliques: bien plus complexe qu'une simple acolyte ou "femme de main", sa relation malsaine avec le clown meurtrier donne d'ailleurs une nouvelle saveur à l'antagoniste numéro 1 de Batman.

Bref, quand il y a eu l'annonce d'un film avec Bruce Timm dans l'équipe (un des papas de la série animée), reprenant l'univers et la patte graphique du Batman de 1992/1997 et centré sur Harley Quinn, j'étais bonheur.
(oui, je suis bien conscient que DC surfe sur la vague "Harley" et qu'on risque d'en manger pendant encore un moment mais appréciant beaucoup ce personnage, cela ne me dérange pas... pour peu qu'il y aie un minimum d'effort.)

Alors, que penser de ce Batman et Harley Quinn, "long" métrage animé d'une petite heure 10? Première chose d'importance, malgré son style effectivement en tout point semblable au cartoon mythique, je ne sais pas si ce dvd/blu ray doit se retrouver dans les mains potelées de votre chérubin... Je ne parle pas que des références au cul et quelques blagues graveleuses qui peuvent sans doute choquer les plus chastes yeux et innocentes oreilles mais le film entier est plus une déclaration d'amour aux spectateurs de l'époque, approchant désormais de la trentaine (c'est mon cas) ou alors, pour les plus vieux croutons d'entre-nous, l'ayant largement dépassée, qu'un divertissement pour les enfants.

Et oui, il y a une scène de sexe. Suggérée et avec le fondu en noir, bien évidemment.


L'histoire en elle-même n'est pas des plus palpitantes à suivre: Poison-Ivy et une espèce d'homme fougère (bon, une dryade. J'aime beaucoup Batman mais je ne connais pas non plus la franchise sur le bout des doigts) veulent "sauver" le monde en lâchant sur terre un virus changeant les êtres vivants en plante. Pour les retrouver, Batman et Nightwing vont devoir faire appel à la seule personne qui connait suffisamment Ivy, son ancienne meilleure amie, Harley Quinn.

Batman, toujours aussi superbement doublé par Kevin Conroy, avait déjà du faire appel à elle pour retrouver le Joker (qui voulais alors raser Gotham avec une bombe atomique) et l'expérience n'avait pas forcément été concluante.... Les clins d’œils à cet épisode sont nombreux mais c'est l'excellente scène du dancing qui est la plus marquante (à croire qu'Harley est condamnée à pousser la chansonnette dans tous les épisodes et films animés où elle a un rôle central).
Cette scène du dancing.. Je crois que c'est ma préférée du film: Harley entraine Batman et Nightwing dans un lieu où

tous les hommes de mains aperçu dans les épisodes de la série dansent et boivent des coups!
Ils sont tous là: la serveuse est l'une des gardes du corps du Pingouin, un couple de danseur est formé par le capitaine clown du Joker et la jolie androïde blonde de H.A.R.D.A.C., Rhino, la montagne de muscle du ventriloque est présent également, etc. Et que dire de la performance des deux jumeau? Géniale. Absolument géniale. Leur reprise de Don't Pull Your Love, en plus d'être très agréable à écouter contribue à créer une ambiance de folie pendant que Batman s'installe dans la salle. Vraiment, j'ai adoré cette scène.


D'autres passages valent le détour, à l'instar de la première rencontre entre Harley et Nightwing (dans la rue bien sûr mais aussi en intérieur). La référence à son hideuse coupe mulet de l'époque m'a bien fait rire. Revoir la sublime et attachante Poison Ivy et ses retrouvailles avec Harley sont également de bons moments, surtout quand

Harley utilise son arme ultime pour dissuader Ivy.


Les clins d’œils sont légion pendant toute la durée du métrage: là on entend un extrait du thème mythique composé par Shirley Walker, là il y a une mise en scène semblable à la série Batman des années 60, etc, etc. Impossible de tous les référencer ici mais le mieux est encore de les voir.

Si l'animation est bonne et rappelle les grandes heures de la série (et montre à quel point il serait génial d'avoir de nouveaux épisodes dans ce style), que l'humour et la nostalgie sont là, le film souffre de faiblesses assez regrettables qui l'empêchent de devenir un chef-d’œuvre, voire "un très bon Batman".

Notre homme chauve-souri, particulièrement sous-utilisé, sombre dans une étonnante (mais volontaire de la part des auteurs) caricature de lui-même et se retrouve au second plan avec Nightwing (devenu une sorte de joyeux couillon, mais j'aime bien), laissant Harley seule en pleine lumière. Soyons clair, ce n'est pas ça qui me dérange: si ça ne devient pas une habitude par la suite, c'est même une bonne idée.

Non, ce qui me dérange c'est l'histoire sans intérêt, un manque d'épique et de grandeur, un problème de rythme qui gâche certaines scènes, d'autres qui sont purement inutiles, une fin tout simplement bâclée (sérieusement? C'est ça votre scène finale? Pas de plans iconiques, pas de dénouements visibles?) et qui se contente de 2 pauvres scènes post-génériques rajoutées à la va-vite... Et à titre privé je regrette aussi que le Joker ne soit quasiment pas mentionné.

De tels défauts ne m'empêchent pas d'aimer ce film, véritable madeleine de Proust qui montre à quel point Batman: la Série Animée s'est montrée importante dans ma vie. Il est d'autant plus dommage que les auteurs se soient contentés de produire une Batmobile de seconde catégorie au lieu d'un flamboyant Batwing posant avec majesté devant la lune.

MenaceCuir
6
Écrit par

il y a 5 ans

4 j'aime

4 commentaires

Batman & Harley Quinn
Ninesisters
4

Batman, Harley Quinn, et gags de prout

Je spoile. Vous voilà prévenus. Je ne comptais pas forcément regarder ce film, mais il était proposé en séance spéciale au cinéma local, me poussant à profiter de l'occasion. Ce qui au passage était...

Lire la critique

il y a 5 ans

11 j'aime

Batman & Harley Quinn
JLA23
4

Pour adulte ou pour enfant ?

"Batman et Harley Quinn", film d'animation qui est du même univers que la série Batman de 92. Réalisé par Sam Liu avec le style graphique de Bruce Timm. Ce film est pour moi une vrai arnaque et...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

2

Batman & Harley Quinn
LeFameuxRuben
6

Batman et Nightwing sur une Harley, humour burlesque en roue libre.

Une fois de plus voilà un bon métrage du Batman, mais celui-ci est un peu différent des autres...Si on regarde le générique de début un peu à la Looney Tunes on comprend vite qu'on va avoir un humour...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

Star Wars - Les Derniers Jedi
MenaceCuir
4

#BalanceTonPorg

(Vu en VO) Grosse rédaction toute fraiche (ou toute chaude, c'est selon) deux heures à peine après être sorti de la salle. Je ne fais aucun mystère de mon amour pour la trilogie originale (qui a...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

In‐A‐Gadda‐Da‐Vida
MenaceCuir
10

J'y suis. Merci les mecs.

Un morceau hallucinant et halluciné qui me plonge à chaque fois dans une sorte de transe: un état second ou je laisse vagabonder mes pensées: le pied absolu pour les gens comme moi qui ont toujours...

Lire la critique

il y a 5 ans

3 j'aime

Hellgate: London
MenaceCuir
4

L'enfer c'est ce jeu

« 9/10 dans mon magazine de jeux vidéo préféré? Mon intérêt grimpe en flèche, là ! Les hack'n slash ce n’est pas trop mon truc mais j'ai fini Titan Quest et l’ambiance de fin du monde à l’air énorme...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime