Injustice

Avis sur Batman v Superman : L'Aube de la Justice

Avatar Black_Adam
Critique publiée par le

Bien plus un billet d’humeur qu’une critique. Coup de cœur, coup de gueule, c’est brut de décoffrage, c’est à chaud, dans l’excès mais ca vient du cœur. Je n’aurai pas le temps de bien expliquer tout ce que je pense du film car j’aurai énormement de choses à dire et j’essaye de réduire au max car ca me prend déjà suffisamment de temps. Puis on critique pas Batou. Bon Sup comme vous voulez mais pas Batou. Et comme dit Serge Aurier à propos de Rabiot « c’est pas un Batou fragile » qu’on a dans ce film.

DC Warner lance donc officiellement son univers cinématographique avec ce film. Film que la critique a injustement descendu. Injustement par rapport au reste des autres grosses productions pouraves qui sortent chaque année dont l’indulgence critique est beaucoup plus grande. Je pense entre autres aux films Marvel Studio (mais pas que, toutes les grosses sorties). Quand on sait que Thor, Divergente 3, Twilight 2 ont la même moyenne presse et que les derniers fast and furious ont de meilleurs notes que BvsS, on est en droit de tomber des nues.

Déjà un petit message aux geeks cinéphiles : Allez vous faire foutre !!! Vous faites partie de la pire espèce des cinéphiles derrière le bobo parisien narcissique en manque de reconnaissance. DC Warner, quelques années auparavant avait comme idée de développer la ligue des Justiciers avec comme réalisateur George Miller. En soi, c’était le projet le plus ambitieux artistiquement pour une production de cette ampleur. A cette époque, les cinéphiles geeks avaient critiqué cette proposition parce que « Miller c’est celui qui fait des dessins animes avec des pingouins et des cochons, il n’a pas intérêt à toucher à notre super héros». On a raté un des plus beaux (voire le plus beau) moments de cinéma de la décennie. Heureusement, il réalisa Fury Road mais ne fera pas la suite qu’il devait tourner sur Furiosa. Plus tard des propositions de cinéma geeks imparfaites mais originales comme Tomorrowland et John Carter se voient bouder en salles et défoncés par ces mêmes moutons geeks. Puis dès qu’on annonce que Disney rachète Star Wars, ils pleurnichent tous mais vont tous le voir et l’adorer (c’est bon les caresses dans le sens du poil). Quand on annonce quelques années plus tôt qu’Affleck va être le prochain Batman (après son calamiteux daredevil) tout le monde râle mais quand Reynold va être le prochain Deadpool (après son calamiteux) ca fait pas de bruit… J’en loupe encore et encore… Mais bref, voilà ce qu’ils veulent c’est du Deadpool (sommet du fun et trash pour eux) et pas la Ligue de Justice de Miller.

Ce qui découle en partie de ce paragraphe, c’est que le geek cinéphile à l’image du spectateur ‘’lambda’’ aime qu’on le tienne par la main (bien expliqué les enjeux à voix haute 40 fois avec une écriture qui surligne tout ca), qu’on le conforte (tout est prévisible), qu’on lui caresse la jambe (on brise faussement les codes tout le temps que finalement ca devient un code usé de les briser et que cela sert juste un cynisme qui flatte la supposée intelligence du spectateur. La preuve ultime est peut être que même si Fury Road a été très bien reçu (à juste titre), j’ai lu par les mêmes qui bouffent du Marvel Studio supplément double cheese que le scénario du film péchait alors qu’une des idées de génie du film c’est de faire passer toute son histoire par l’image. Il suffit du 1er plan sur Furiosa et sa marque sur le cou, ou ceux dans la bibliothèque d’Immortan Joe pour comprendre tout ce qui se trame, les motivations des persos, le background du film et laissez l’imagination du spectateur remplir les cases vides, les mystères non dévoilés… C’est aussi pour ca que l’univers est fascinant et donc marque l’imaginaire et a une vraie aura mythologique. Mais bref, je m’égare, revenons à nos moutons.

Que l’on n’aime pas les deux univers ciné Marvel et DC, ok je le comprends. Aucun des deux ne mérite d’être sacralisé. Par contre, pas touche à George Miller qui lui mérite d’être sacralisé.
Que l’on préfère l’univers Marvel Studio je l’entends vu les succès de leurs films comme les Vengeurs, Captain America, la reine des neiges, Star Wars épisode 7.

Vu que BvsS est plutôt mal reçu et qu’il lance l’univers cinématographique DC du studio Warner Bros, je vais vous lister cher lecteur ce que j’ai aimé avec ce film et que l’on ne retrouve pas dans l’univers Marvel Studio. Je pourrais juste lister ce qu’il m’a plus dans le film mais je vais jouer dans la même cours que les spectateurs geeks relous en cassant du sucre sur Marvel Studio et en leurs jetant des crottes de nez dans la face :

  1. Snyder a un univers cinématographique que l’on aime ou non mais au moins il en a un. Il a une pate, un esthétisme que les films Marvel n’ont pas. Aucun réalisateur Marvel a une apte artistique et ils sont tous interchangeables les uns aux autres. Nolan si on compte la trilogie précédente sur le chevalier noir a lui aussi une pate. Sauce Bolognaise? Ta Gueule Black Adam, ne te perd pas avec des vannes de merdes, tu as déjà assez de mal à t’exprimer sur ce film comme ça.

  2. Ce film contient de très bonnes idées qu’aucun film Marvel possède. Une d’elle par exemple, c’est de revoir la fin de Man of Steel d’un point de vue humain et plus précisément à travers les yeux de Bruce Wayne. Ce qui à la première lecture permet de montrer comment Bruce Wayne va se mettre à craindre Superman et à être fasciné par lui mais à la deuxième montre aussi que le super héros parfait n’existe pas car il provoque des catastrophes humaines énormes. Et à la troisième lecture montre l’envers du film de super héros et du blockbuster ou à chaque film (catastrophe, super héros, transformers…) des bâtiments entiers s’effondrent mais ils sont toujours vides et quand les héros battent les méchants, c’est une victoire, une réussite alors qu’en fait derrière cette victoire de combat, il y a une catastrophe. Et cette espèce de contre pied au manichéisme du Blockbuster que l’on retrouve tout le long du film même si parfois cela ne va pas toujours au bout de l’idée comme lors du combat final avec Doomsday.

  3. Le film s’inscrit dans une réalité contemporaine. Pas autant aussi bien qu’un Fury Road ou il était question d’étendue désertique, de fanatisme religieux, de migrations, d’el dorado inexistant, de kamikazes, d’accession à la culture comme prise de conscience de sa situation, et j’en passe… Là, pas le 10ème de tout ca mais on trouve certaines idées intéressantes. Une d’elle parmi d’autres, c’est un Superman qui fait une intervention humanitaire (mais pour son intérêt personnel à savoir sauver sa femme) à l’étranger (en Afrique) et les retombées provoque le bordel. La 1ère lecture, c’est superman qui sauve Lois et en fait derrière ca on trouve des hommes de Luthor. La 2ème c’est celle dont je viens de parler sur l’interventionnisme à fin soit disant humanitaire. La 3ème lecture est celle d’un Superman (symbole historique de l’Amérique glorieuse et forte) qui fout le bordel, doit se remettre en question n’a plus la lumière qu’il avait historiquement dans les films précédant et l’inconscient collectif.

  4. Et cette vision du super héros pas tant super que ca, je comprends qu’elle puisse déplaire surtout pour le personnage lumineux qu’est Superman. Elle s’inscrit à notre époque, celle d’un monde sans Dieu, ou l’on ne croit plus au sauveur mais aussi ou l'on ne croit plus à l'Etat, à sa puissance et plus grandement ou l’on ne croit plus en rien…. Je préfère 100 fois le message d’un Happy Feet de Miller qui te redonne fois en l’homme, en la planète, à ses Dieux mais au moins ca s’inscrit dans notre époque ce Bat vs Sup. Les Marvel Studio s’inscrivent aussi très bien dans notre époque mais différemment et je n’aurais pas le temps ici (mais à l’avenir dans une liste) de developper cette idée.

  5. Batman est un psychopathe. Et ca, c’est cool. Ben Affleck est excellent et différent de Bale. Ici Bruce Wayne est un masque monolitique froid que l’on ne voit presque pas. Seulement quand il ne peut pas être en Batman pour avancer dans une mission. Et c’est vrai que ne pas le voir en Bruce Wayne renforce le coté psycopathe, obsédé de Batman en plus de défoncer des gars au flingue et au poignard. Aucun respect. Punisher, petit joueur.

  6. Le scénario condense trop de choses. Luthor, Doomsday,le nouveau Batman, la suite direct de man of steel, Wonder Woman, le teaser de la ligue, Zod… Trop, il y a de gros raccourcis et tout mais globalement je trouve que le film s’en tire bien. Je comprend les critiques sur le sujet mais pour moi ça fonctionne un peu même si c’est trop ambitieux pour un film et utilise trop de raccourcis. Peut être que la version longue a un scénario qui coule plus de source. Il faut rappeler qu'on a coupé 30min du film.

  7. Il y a de très bonnes scènes. Elles n’arrivent pas au centième de la moins bonne scène de Mad Max. Arrête Black Adam avec ton Mad Max, c’est une critique du dernier film DC. Putain, tu nous les brises. Mélange toi pas les pédales et parle nous des bonnes scènes du dernier Superman. Doomsday est décevant mais l’arrivé de Wonder Woman et le petit finish him à trois sont bien jouissifs. Pareil pour l’intro ou encore le combat entre Superman et Batman surtout quand on connait le vainqueur <3.

Bref, je trouve que c’est un bon film voir même très bon, je ne comprend que l’on puisse ne pas l’aimer mais l’indulgence envers toutes les merdes qui sortent et la haine autour de ce film me font tomber des nues.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2368 fois
42 apprécient · 2 n'apprécient pas

Black_Adam a ajouté ce film à 2 listes Batman v Superman : L'Aube de la Justice

Autres actions de Black_Adam Batman v Superman : L'Aube de la Justice