Batman v Superman : Down of Disappointment

Avis sur Batman v Superman : L'Aube de la Justice

Avatar Quentin Puel
Critique publiée par le

Bon, je crois que tout est dans le titre ...

En général, quand je vais voir un film de super-héros, je suis tellement excité que, quelque soit l'heure, je rentre chez moi et j'écris directement ma critique. Cette fois-là, j'avais franchement juste envie de dormir et d'oublier ... Mais en me levant, j'y pensais encore. Voilà pourquoi j'écris aujourd'hui, moi qui défend toujours les films massacrés par la critique, je ne peux qu'ici leur donner raison.

Je vous préviens d'avance, je laisse les SPOILS apparent car ce film ne mérite même pas qu'on se préserve de ça. J'ai également été très vocabulaire primaire car je n'ai pas encore pu calmer toute la rage qui m'anime.

Commençons directement par ce qui fâche le plus : côté scénario. Ici, on note une inspiration directe de 2 Comics cultes : Superman Doomsday et The Dark Knight Returns. Pour vous expliquer le film : on prend ces 2 chefs-d'oeuvre, on urine dessus, on les mélange, et on met des membres de la Justice League. On obtient ainsi Batman v Superman.

Donc Batman a perdu des amis à lui dans la destruction de Metropolis par Sup's et Zod. Il lui en veut, il veut le détruire, parce que maintenant Batman a tellement souffert qu'il se permet de tuer les criminels (donc on apprend assez vite qu'on chie littéralement sur tous les principes qui font de Batman, Batman et je ne vais pas m'étendre là-dessus car je pourrai y passer des heures à expliquer que toute la dualité et la controverse du personnage repose sur cette même règle d'or). Via Luthor, il trouve de la Kryptonite et se créé des armes ce qui amène au combat tant attendu avec un Batman en armure qui tient bon contre Superman.
En parallèle, se dresse le procès de Superman, non pas pour Metropolis, mais parce qu'il, accrochez-vous, parce qu'il aurait tué (par balle non identifiable), des terroristes africains qui attentaient à la vie de Lois Lane (mais si, la fille hyper pénible qui a trouvé en 3 minutes qui était Superman).
Et donc, tout ceci, sous la manipulation de Luthor, amène à notre affrontement. Affrontement qui se résout car, les mamans des deux héros ont le même prénom, non, pour de vrai.
Et puis voilà, la trinité combat Doomsday (enfin les deux qui ont des pouvoirs parce qu'à ce point là, Batman n'ose même pas approcher), sur idée de Batman de l'amener dans Gotham, donc on tue encore pleins de gens via le combat, bravo les héros !
Je vous fais gagner un peu de temps, Superman meurt comme dans Superman Doomsday sauf qu'on saît qu'il va revivre grâce à la faible absorption d'énergie solaire au fil des mois (ah mais pourquoi Zod il est resté mort ?), Luthor est emprisonné et évoque l'arrivée de Darkseid (vivement Justice League que je n'irai pas voir).

Ben Affleck reste un Batman assez convaincant, le costume, les combats, malgré un personnage mal dépeint voir même mal écrit, avec des hallucinations sur un avenir incertain et mal ancré dans le film.
Nous pouvons également citer les apparitions pas vraiment expliquées de Wonder Woman, qui n'a d'autre place dans ce film que pour introduire le sien. Cependant, Gal Gadot reste convaincante et est très sexy en armure.
Les caméos de la Justice League n'ont pas lieu d'être dans ce film et ne sont même pas justifiés par leur qualité (je me tourne vers toi, Flash ...).
Le personnage de Jesse Eisenberg tient plus du Joker que du Lex Luthor que l'on connait, il a l'air simplement malade. Même si ce syndrome atteint pas mal de personnages finalement, il est le plus atteint.

Souvenez-vous (pour ceux qui me suivent via mes critiques, personne donc), j'évoquais les prouesses visuelles de Man of Steel, des scènes d'actions plus vraies que nature, des effets spéciaux hyper convaincants. Ici, c'est complètement inégal, les scènes d'action avec Batman sont géniales, le combat Wonder Woman Doomsday incroyable, mais par contre par moment, Doomsday ne bouge pas de manière fluide, et les effets spéciaux ne font pas leur boulot.

Le seul point à sauver du film et de toute façon on est jamais déçu quand c'est à lui qu'on confie les rennes : la bande originale d'Hans Zimmer.

Aller, je conclue ça, je me suis assez attardé : Batman v Superman est un film raté, décevant au plus haut point, l'enchaînement des scènes n'a aucun sens, et encore on ne les comprend pas toutes. On passe 2h30 à se demander ce qu'il se passe, à chercher le regard de quelqu'un, voir s'il ressent le même viol que soi, et quand c'est enfin fini, on veut juste rentrer.

Snyder, tu m'as donné du spectacle dans 300, mes yeux se sont illuminés devant Watchmen, j'ai été partiellement déçu pour Man of Steel, mais PUT*** là je revis Sucker Punch, on ne comprend rien et on attend avec désespoir que quelqu'un fasse un démenti et sorte la vraie version !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 383 fois
3 apprécient

Autres actions de Quentin Puel Batman v Superman : L'Aube de la Justice