L'émancipation là où on ne l'attend pas

Avis sur Battle of the Sexes

Avatar Joe_Shelby
Critique publiée par le

Battle of Sexes est il réellement un film féministe ou pas ?

Je vous avouerai qu'on s'en fiche un peu tant ce n'est pas réellement le propos du film.
Habilement monté comme le biopic du match entre la tennis woman Billy Jean King interprétée par Emma Stone face au vétéran tennisman Bobby Riggs (Steve Carell), l'enjeu pourrait prêter à confusion.

En effet, Emma Stone assez atypique dans un rôle qu'elle assume parfaitement (loin de sa performance de Mia Dolan dans La La Land), nous dépeint le portrait d'une championne de tennis possédant beaucoup de talents tennistique mais surtout beaucoup de convictions.

En 1973, elle décide avec d'autres tennis women de ne plus accepter d'être relégué à cette image dégradante de la femme au foyer, où pouvant disposer d'un de ses loisirs comme métier, mais en étant sous payé. La prise d'indépendance féminine n'est pas loin, et ceci contrarie Mr Riggs ancien tennisman champion de Wimbledon ne supportant pas cette prise d'indépendance que les femmes tentent de s'attribuer.

Qu'en est il donc de la performance d'Emma Stone ? Eh bien, elle s'en sort selon moi très bien, dans ce rôle ambiguë de petit bout de femme de 29 ans indépendante et déterminée dans son métier et sa passion, mais dont l'effleurage à fleur de peau va se retrouver troublé à la découverte de ses passions sexuelles à une époque où la bi-sexualité et le LGBT était encore tabou.
Campant parfaitement ses troubles et ses doutes, l'empathie vient rapidement pour ce personnage.

A contrario, Steve Carell joue somptueusement un Bobby Riggs désinvolte, provocateur limite clownesque dans la démesure qui ne serait pas sans rappeler un Président des Etats-Unis Blond obsédé par la provocation de ses tweets.

Au final, le rythme un peu lent se laisse savourer avec complaisance, sans révolutionner le genre.
Jonathan Dayton et Valérie Faris n'utilisent pas de techniques révolutionnaires dans la réalisation, hormis quelques travellings lors de certaines rencontres tennistiques.

Le film préfère se centrer sur les craintes, les doutes de Billy Jean sur sa sexualité et sur le paraître et qu'en dira-t-on, que sur ses propres performances tennistiques. Néanmoins, c'est toujours agréable de voir l'étroitesse d'esprit qui régnait entre la non parité hommes/femmes dans ce milieu du sport.

Qu'en déduire donc si ce n'est la performance "amusante et plaisante" de nos 2 têtes d'affiches ? Eh bien si vous vous attendez à une guerre des sexes, hormis sur le dernier quart du film, vous risquez d'être déçu, mais si vous voulez suivre une comédie sympathique et en apprendre un peu plus sur ses 2 personnalités hautes en couleurs, rappelant une époque où le battage médiatique était aussi omniprésent qu'aujourd'hui et prenait des proportions démesurées cela pourrait vous convenir.

En somme un film correct et divertissant mais qui ne marquera pas le cinéma de 2017 tant les enjeux sont aseptisées par quelque chose de plus profond et différent. C'est à la fois la force et la faiblesse du film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 132 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Joe_Shelby Battle of the Sexes