Cinéma Dame

Avis sur Be natural - L’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché

Avatar Freddy K
Critique publiée par le

Les premiers noms qui viennent à l'esprit lorsque l'on parle du tout début du cinéma sont souvent ceux de Georges Méliès et des frères Lumière, pourtant bien d'autres artisans ont œuvré dans cet industrie et cet art qui n'était alors certainement pas encore tout à fait conscient d'en être un. Be Natural - L’histoire Cachée d’Alice Guy-Blaché permet de remettre en lumière une femme dont l'importance a souvent été oublié ou minimisé dans les premiers livres traitant de l'histoire du cinéma au point de faire souvent de ce rôle de tout premier ordre une simple figurante.

Be natural - L’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché de Pamela B. Green est un documentaire qui sur le tempo d'une enquête journalistique trépidante part à la recherche du cinéma d'Alice Guy-Blaché , de sa vie, son œuvre et ses influences tout en essayant de comprendre pourquoi son nom s'est retrouvé à ce point en retrait au moment d'écrire l'histoire du cinéma.

Le film de Pamela B Green est une vraie réussite ne serait ce que pour le fait de remplir parfaitement sa mission première qui est de faire découvrir cette femme et remettre son travail à sa juste place dans l'histoire du cinéma. Même si le rythme du documentaire est parfois un peu trop chaotique, qu'il semble partir un peu dans tous les sens et qu'il multiplie les brides d'interviews et le nombre d'intervenants là ou l'on voudrait souvent qu'il se pose un peu plus; il n'empêche que Be Natural - L’histoire Cachée d’Alice Guy-Blaché rempli parfaitement la fonction que l'on est en droit d'attendre d'un bon documentaire à savoir instruire sans ennuyer. Je l'avoue je ne connaissais absolument pas Alice Guy-Blaché et j'ai adoré suivre et accompagner cette jeune femme tout au long du documentaire et découvrir qu'elle était la toute première personne à avoir réalisé un film de fiction, le première femme à avoir fondée et dirigée un studio, l'inventrice du split screen ou la première à avoir réalisé un film entièrement joué par des acteurs et actrices noirs et d'autres nombreuses choses. Lorsque l'industrie cinématographique en est encore à ses balbutiements et ses premières expérimentations tout est par essence une première fois car tout reste à inventer et cette jeune femme aura largement participé à l'invention du langage cinématographique. Il y-a quelque chose de merveilleux, d'émouvant et de singulier à découvrir les images des films d' Alice Guy-Blanché qui donnent souvent la part belle et les premiers rôles à des femmes dans des petits films aux images assez fascinantes. Le film comporte d'ailleurs un moment assez magique durant lequel la réalisatrice juxtapose des images des films d'Alice Guy-Blaché avec les décors naturels et actuels de Paris tels qu'ils sont aujourd'hui. On aimerait voir bien plus d'images des films de la réalisatrice mais l'enquête très rythmée de Pamela B. Green ne s'attarde que trop rarement sur un élément précis en semblant sans cesse courir vers d'autres informations.

Si Be natural - L’histoire Cachée d’Alice Guy-Blaché réhabilite grandement la figure de la jeune femme, le film s'interroge surtout pour comprendre pourquoi cette réalisatrice reconnue comme importante par Eisenstein, Hitchcock ou Scorsese s'est souvent retrouvée oubliée ou reléguée au second plan lorsque l'on a commencé à écrire sur l'histoire du cinéma. Des centaines de films tournés par la réalisatrice, beaucoup seront perdus et oubliés tandis que certains finiront par être attribués à d'autres réalisateurs, quant à sa première œuvre de fiction sera elle décalée dans la chronologie pour ne plus être reconnue comme étant LA première et là encore elle sera souvent attribué à un autre réalisateur, quant au studio qu'elle a fondée et dirigée il deviendra pour beaucoup d'historiens du septième art l'œuvre de son mari. Même si Be Natural (...) est un film sur une femme, réalisé par une femme, raconté par une femme (Jodie Foster) et faisant intervenir de nombreuses femmes (Julie Delpy - Marjane Satrapi, Geena Davis - Diablo Cody - Kathleen Turner) il est loin de ne faire que revendiquer une forme de féminisme qui viendrait s'opposer à un machisme institutionnalisé qui aurait délibérément voulu efface Alice Guy-Blaché de l'histoire. On retrouves certes chez certains historiens du septième art une volonté de mettre en avant des hommes plutôt que cette femme, mais se pose aussi la question plus globale de la mémoire, de l'histoire et de la façon dont on l'écrit et la raconte. Le cinéma n'était pas forcément fait pour durer et peut être inconscient qu'il était aux prémices de sa propre histoire; beaucoup de films , de techniciens et d'artisans ne prendront pas même le temps d'inscrire leurs noms au grand générique de l'histoire du cinéma. Si une figure aussi importante qu'Alice Guy-Blaché manquera de passer à l'oubli on imagine facilement combiens de personnes, hommes et femmes, sont tombés dans les limbes de l'oubli le plus total. Ce n'est pas uniquement par machisme que la figure d'Alice Guy-Blaché s'est retrouvée mise au second plan, mais aussi et plus basiquement par paresse, par ignorance et par manque de références et d'informations pour ceux qui ont commencés à écrire sur l'histoire du septième art. Les films de la réalisatrice se sont égarés, dispersés aux quatre coins du monde, ils se retrouvent parfois oubliés et détériorés, non référencés et perdus aux fonds de salles d'archives. Alice Guy-Blaché qui n'était pas consciente de construire une œuvre passera une bonne partie de la seconde partie de sa vie à tenter de retrouver ses films et à remettre son nom à sa juste place dans la chronologie et l'histoire des premières heures du cinéma. On découvre au fil des images une femme simple, sincère, inspirée et touchante, jamais revancharde ni revendicative mais simplement en quête de reprendre sa véritable place.

Instructif et touchant Be natural - L’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché est un très chouette documentaire qui bien au delà de réhabiliter Alice Guy-Blaché nous fait prendre conscience combien il est important de conserver la mémoire de notre patrimoine artistique de mettre en exergue celles et ceux qui le construise pour que les œuvres demeurent éternels aux regard de ceux qui prendront toujours le temps de les regarder.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 38 fois
2 apprécient

Freddy K a ajouté ce documentaire à 1 liste Be natural - L’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché

  • Films
    Cover 2021 : Films Vus et/ou Revus

    2021 : Films Vus et/ou Revus

    Ciné (Quand ils vont de nouveau ouvrir) - DVD - Streaming - VOD - VHS - Super 8 - Blu-ray .... Les films vus et/ou revus en 2020

Autres actions de Freddy K Be natural - L’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché