Advertisement

PApillon de lumière, sous les proJECTEURS...

Avis sur Before I Wake

Avatar La Flemme
Critique publiée par le

Moi qui m'attendais à un bête film d'horreur comme on en voit tous les mois ces derniers temps, j'ai été vraiment très agréablement surprise par Before I Wake.

Tout d'abord je tiens à saluer la prestation du tout jeune Jacob Tremblay, qui est vraiment convaincant dans son rôle pas forcément évident à tenir. Il fait d'ailleurs de l'ombre à Kate Bosworth, mais je dois dire qu'elle n'a jamais vraiment brillé à mes yeux malgré son beau regard.

Au niveau de la réa, rien de fulgurant, c'est même très classique, la méchante silhouette en arrière plan, 2-3 jumpscares, des champs/contre-champs et les procédés ordinaires de cinéma d'horreur actuel. C'est dommage parce que le scénario aurait pu être prétexte à un exercice de style beaucoup plus poussé.

Mais pourquoi un 7/10 malgré toutes ces remarques négatives ? Alors je me lance dans les explications :
(Bon je n'avais ni lu le résumé, ni vu la BA, ça a certainement joué un rôle dans cette bonne surprise.) Je pensais voir un film d'horreur bête et méchant tel le décevant "Dans le noir" vu quelques jours plus tôt, quelque chose sans fond, soutenu par une histoire aberrante de démons à la con. Mais non, je me retrouve dans une histoire poétique. Ce film est la preuve qu'horreur et poésie ne sont pas incompatibles, j'y ai même trouvé quelque chose de "Baudelairien".
On pourra reprocher le fait qu'on voie trop les créatures, ou que le film fournisse trop d'explications, mais personnellement ça ne m'a pas gênée, dans la mesure ou le design de la créature était cohérent avec l'explication qu'on nous donne.

Enfin, je pense que chacun peut s'identifier dans ce petit garçon apeuré.
Etant enfant, souvent, il m'est arrivé de faire des cauchemars en déformant la réalité. De transformer un élément mal compris en chose effrayante. Personnellement ça a été les sangsues des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire si vous voulez tout savoir.
Et encore aujourd'hui, il arrive que mes rêves soient influencés par un souvenir déformé.

Bref, des personnages de film d'horreur auxquels on peut s'identifier, ça n'arrive pas tous les jours.
Un film d'épouvante poétique encore moins.
Alors j'ai juste un conseil : foncez ;)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 592 fois
4 apprécient

Autres actions de La Flemme Before I Wake