Romantic world

Avis sur Before Sunrise

Avatar Val_Cancun
Critique publiée par le

Je crois que "Before sunrise" est typiquement le genre de film auquel on va être plus ou moins sensible en fonction de son propre âge lorsqu'on le découvre.
Je pense que je l'aurais beaucoup apprécié il y a quelques années, à l'âge des protagonistes du film, alors que là je me suis un brin ennuyé, fatigué par quelques platitudes et une certaine mièvrerie générale.

Cela dit, j'ai de l'estime pour Richard Linklater d'avoir mis en place un tel dispositif, forcément bavard mais capable de faire émerger quelques belles séquences d'émotion (le jeu de regards dans la cabine d'écoute, par exemple).

Durant une heure et demie, on ne suit que deux personnages, un jeune américain et une étudiante française, dans leurs déambulations nocturnes au sein de la capitale autrichienne.
Unité de lieu, unité de temps, et une bonne partie des dialogues improvisés au fil des conversations entre Ethan Hawke et Julie Delpy, chapeautés par Linklater évidemment.
On est donc face à un objet filmique rare, qui mérite l'indulgence en dépit de sa mise en scène un peu paresseuse, qui se contente de nombreux plans fixes pour capter la beauté de Vienne et les grandes discussions entre les deux amoureux.

On aurait aimé quelques péripéties pour casser l'aspect redondant de certains passages, ou bien que les palabres soient réellement passionnantes, car les débats ne volent parfois pas très haut. Notamment quand Julie Delpy a tendance à tout trouver beau, y compris un poème torché en cinq minutes par un clodo viennois sapé comme un prince.
Mais là je sens que là je casse un peu le côté romantique... On en revient à la question de l'âge et de la maturité de chacun au moment du visionnage.

Un mot sur les comédiens, qui devaient évidemment être un peu mignons mais pas trop, histoire de favoriser l'empathie et l'identification. J'aurais quand même mieux accroché sur une actrice plus sexy et mieux habillée (même si Julie Delpy ne démérite pas), et l'accent américain de Hawke dans la VF s'avère assez agaçant, surtout associé à son sourire un peu niais. Mais on va dire que ça cadre bien avec l'esprit de l'entreprise, et ça conforte même la crédibilité du récit, je pense.

Malgré ces nombreuses réserves, j'ai quand même en projet de regarder la(es) suite(s), ce qui valide quelque part la réussite de ce projet atypique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 179 fois
3 apprécient

Val_Cancun a ajouté ce film à 4 listes Before Sunrise

Autres actions de Val_Cancun Before Sunrise