George, Roy des Sandres

Avis sur Bel Ami

Avatar raisin_ver
Critique publiée par le

Ascension phénoménale qui démarra sur une rencontre fortuite, Bel-Ami est un monument de notre patrimoine littéraire, son adaptation cinématographique est donc un exercice particulièrement délicat.

Celle-ci est d'une grande fidélité au point de retrouver quantité de passages mémorables du livre, la rencontre entre la prostituée et la maîtresse aux Folies Bergères, par exemple, qui donne d'ailleurs lieu à une des plus belles répliques jamais prononcée et reprise telle quelle dans le film.
Certains sont même un peu plus détaillés notamment les désirs de Clotilde de fréquenter des lieux populaires ce qui permet au film de délivrer un de ses plus beaux moments et quelques détails anecdotiques comme les poires offertes à Mme Walter sont même présents. J'aime beaucoup le passage des poires dans le livre, pour mémoire, Duroy achète de superbes poires qu'il place soigneusement dans une magnifique corbeille pour les donner à Mme Walter en prétendant offrir un cadeau venu de sa Normandie.

Quelques exceptions néanmoins à cette rigoureuse adaptation, il manque une excursion chez les bouseux, passage parmi les plus pittoresques du livre, d'autres changements trahissent l'esprit du livre mais restent néanmoins plausibles et cohérents, l'un d'eux justifie par ailleurs le sous-titre américain du film "a history of a scoundrel", l'histoire d'une canaille. Il ne faut pas oublier que le film a été fait en plein Code Hays et si certains aspects auraient pu être conservés à la période "pré-code", ils sont obligatoirement modifiés par l'application dudit Code.
George Sanders pour incarner Bel-Ami, pouvait-on rêver mieux ? L'acteur est certes plus âgé que le personnage du livre mais qu'importe, le plaisir de le voir jouer au bilboquet est entier. A ses côtés, John Carradine en Charles Forestier, Angela Lansbury en Clotilde de Marelle, du solide donc même si on peut malheureusement regretter la trop rapide disparition du pauvre bronchitique.

P.S. détail amusant, le titre de l'autobiographie du grand George, "Mémoires d'une fripouille" est en parfaite harmonie avec le sous-titre du film, "l'histoire d'une canaille". Comme quoi, il n' y a pas de fumée sans feu...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 533 fois
12 apprécient

raisin_ver a ajouté ce film à 6 listes Bel Ami

Autres actions de raisin_ver Bel Ami