Affiche Belgica

Critiques de Belgica

Film de (2016)

Toi qui fait vibrer ma corde, par pitié, ne me brise pas, aime moi pour tromper l'ennui...

De Felix Van Groeningen, soyons parfaitement honnête, je n'ai rien vu, rien lu, nada, pas même Alabama Monroe qui désormais va figurer tout en haut de ma liste d'envies. J'ai honte parce que Belgica traîne derrière lui une patte experte, une personnalité fort bien construite, mûre, vibrante, tout simplement belle. De ce dont je n'ai pas honte... Lire la critique de Belgica

37 10
Avatar Fosca
9
Fosca ·

La banalité du bien

Il est parfois difficile de toucher du doigt ce qui fait la différence entre le banal et l’extraordinaire. Une alchimie qui dose parfaitement les ingrédients que l’on emploie tous les jours, et en fait ressortir ce qu’on ne saurait définir que comme « quelque chose de plus ». Belgica fait partie de ces claques qui relèvent presque du mystère. Bien sûr, je pourrais vous parler de la... Lire la critique de Belgica

32
Avatar Shania Wolf - 火見子
9
Shania Wolf - 火見子 ·

Coups de bar.

A mesure qu’il poursuit sa filmographie, Felix Van Groeningen semble épurer son écriture : après l’enfance dantesque d’un écrivain de La merditude des choses , et le mélo dramatique Lire l'avis à propos de Belgica

30
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Critique de Belgica par Fritz Langueur

« Belgica » est un peu le pendant belge du « Rumble fish » de Coppola. Un univers borderline, où vont évoluer deux frères avec l’ainé, véritable pygmalion du cadet, dont le retour va l’entraîner peu à peu dans une descente aux enfers, ou si tel n’est pas le cas, cela y ressemble fort. Si ici l’onirisme visuel diffère, Van Groeningen apporte lui aussi un soin tout particulier à ses plans (dont... Lire l'avis à propos de Belgica

17 5
Avatar Fritz Langueur
9
Fritz Langueur ·

D’Alabama à Belgica, le Waterloo de Felix van Groeningen

Près de trois ans après Alabama Monroe (The Broken Circle Breakdown en VO), Felix van Groeningen revient avec l’histoire de deux frères ayant décidé de gérer un bar, le Belgica, qui se voudrait ouvert à tous et notamment à ceux qui se font recaler à l’entrée des autres clubs. Assez vite, les deux frères tombent dans le « Sex, drugs and rock’n’roll », ce qui finit... Lire la critique de Belgica

16 1
Avatar Naorim
2
Naorim ·

Un bar, deux frères et trois yeux

Il y a des films qui vous laissent avec un énorme sourire sur le coin des lèvres, du genre de ceux qui vous font tout chaud à l'intérieur, d'une chaleur qui se répand des orteils jusqu'aux bouts des doigts puis du bouts des doigts jusqu’aux orteils, qui vous donnent envie de prendre vos voisins de film dans vos bras, d'embrasser toutes les personnes que vous croisez sur votre chemin avant... Lire la critique de Belgica

20 1
Avatar Clode
7
Clode ·

Sons & lumières

Grande était mon impatience à découvrir le nouveau film de Felix Van Groeningen, dont j'avais adoré The Broken Circle Breakdown, petit bijou d'émotion à la musique inoubliable. Je commencerai par dire ce qui ne m'a pas séduite dans son Belgica et qui, pour moi, est LE gros défaut de ce film : un scénario... Lire la critique de Belgica

11 2
Avatar Brune Platine
7
Brune Platine ·

Gand la musique est bonne

Belgica est un bon film, indéniablement, mais il lui manque quelque chose pour que je le considère comme un grand film. Peut être le fait qu'aux deux tiers on constate que cela manque tout simplement d'enjeux. Comme dans Soul Kitchen (un restaurant haut en couleurs) ou encore Welcome in England (un navire radio dans les années 70), on suit chronologiquement... Lire la critique de Belgica

8
Avatar Théloma
7
Théloma ·

Les frères Icare

Belgica retrace l'ascension puis la chute de deux frères qui se retrouvent, après des parcours que l'on pressent assez dissemblables, dans le projet de création puis de développement d'un bar à concerts, le Belgica. Leur petite boîte à musique, débit de boissons et de toutes sortes de poudres également, deviendra rapidement l'un des lieux les plus hype de la ville, leur permettant d'approcher... Lire l'avis à propos de Belgica

7
Avatar Anne Schneider
9
Anne Schneider ·

Beer power

Tout de suite tu le sens que ça sent, que ça sent la bière, la sueur et la clope, et puis l’ambiance est bon enfant, elle est même électrique, ça vocifère, ça vocalise, ça s’esclaffe, c’est un endroit qui bouillonne et où tu as envie de rester, où tu aimes revenir, un endroit "de perdition" qui met ta vie entre parenthèses, hors condition sociale, hors physique, hors tout. Bienvenue au... Lire l'avis à propos de Belgica

7 2
Avatar mymp
6
mymp ·