Affiche Belle de jour

Critiques de Belle de jour

Film de (1967)

Strike, dear mistress, and cure his heart

Si Belle de jour s'avère être une réussite, c'est bien sur le plan de l'irrévérence. Car tout est affaire de transgression dans ce film, que ce soit d'un point de vue formel, avec cette narration qui n'en fait qu'à sa tête et cet esthétisme qui trouble nos repères, ou symbolique avec la représentation de cette bourgeoisie qui met à mal les convenances... Tout part d'une idée très... Lire l'avis à propos de Belle de jour

39 1
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Critique de Belle de jour par EIA

Le sujet est intéressant, une femme qui n'ose vivre ses fantasmes qu'au sein d'une maison close, à l'insu de son mari, et sous un autre nom. Mais il me laisse comme un goût de pas assez. Trop sage peut-être, très consensuel dans la forme, les séquences mettant en scène les fantasmes de Séverine me paraissent mal servie par leur mise en scène.. Si Catherine Deneuve s'en sort bien, je me suis un... Lire l'avis à propos de Belle de jour

12 2
Avatar EIA
5
EIA ·

Ombres et Lumières

En ayant vu pour la énième fois, "Belle de jour", je me demande à quel point ce film de Luis Bunuel, n'est pas à l'origine du "malentendu" qui existe entre le public et Catherine Deneuve et à quel point elle n'en a pas jouer! Car tout le mythe Deneuve et l'idée que s'en fait le public se nourrit de l'ambigüité entre ce qu'elle montre et expose (sa beauté éclatante, objet de désir) et ce qu'elle... Lire l'avis à propos de Belle de jour

33 2
Avatar Guillaume Rouleau
8
Guillaume Rouleau ·

Critique de Belle de jour par Black-Night

Belle De Jour est un bon film atypique. Cette œuvre, une sorte de drame érotico-fantaisiste n'a rien perdu de son caractère sulfureux, tiré du roman éponyme de Joseph Kessel. Entre fantasme et réalité, beaux salons et maison close, une étude au scalpel du masochisme et de la frustration de la bourgeoisie. Le film remportera en 1967 le Lion d’or à la Mostra De Venise plutôt mérité. Tout le... Lire la critique de Belle de jour

12
Avatar Black-Night
7
Black-Night ·

Belle de jour pas si belle, sans ombrelle, assez belle dans l’ombre pour se faire péter la rondelle.

Le film souffre un peu de la censure de l’époque (qui pourtant a « décoincé son cul » peu de temps après. Mais il est aussi en cela l’un des derniers films manifestes d’une époque où l’érotisme dans les films ne pouvaient être que suggéré) : il ne faut pas montrer de seins, de culs, …alors la caméra cadre juste au–dessus de la raie des fesses, ou au-dessus de la poitrine. Dommage de louper de «... Lire la critique de Belle de jour

12
Avatar Errol 'Gardner
7
Errol 'Gardner ·

Critique de Belle de jour par abarguillet

Séverine, jeune épouse d'un chirurgien fortuné ( Jean Sorel ), semble vivre avec difficulté sa vie sexuelle et est assaillie par des phantasme confinant au sado-masochisme. Conseillée par un ami, elle se rend dans une maison close et propose timidement ses services.. C'est là qu'elle trouvera, dans l'avilissement et la servitude, son épanouissement intime, tout en poursuivant, auprès de son... Lire l'avis à propos de Belle de jour

7
Avatar abarguillet
7
abarguillet ·

Belle d'ennui

Vu comme une comédie, Belle de jour est réussi - ce qui, sans doute n'était pas l'intention première de Luis Bunuel lorsqu'il adapta le roman de Joseph Kessel qui se voulait, selon les dires de l'académicien, une démonstration du divorce terrible entre le cœur et la chair, entre un vrai, immense et tendre amour et l'exigence implacable des sens. Las, le réalisateur... Lire la critique de Belle de jour

8 6
Avatar Brune Platine
5
Brune Platine ·

Cet obscur objet du désir

Catherine Deneuve, pur objet de fantasmes, au cœur d'une trouble histoire de songes et de questionnement du désir. Le film est tout sauf misogyne, bien au contraire, il est même plutôt féministe dans la pensée, Bunuel ne juge pas son personnage féminin, et ne s'attarde pas avec perversion sur sa beauté et sur sa décadence (alors que beaucoup de cinéastes contemporains tombent dans le piège).... Lire la critique de Belle de jour

18 1
Avatar MrOrange
9
MrOrange ·

Critique de Belle de jour par bidulle3

Véritable objet de désir, Catherine Deneuve est ici plus qu'une icône de beauté, plus qu'une jeune femme désiré et dénudé, elle incarne le plaisir charnelle de l'homme, l'avidité du sexe et la soif fantasme. Mais en contre courant de tous cela, elle représente aussi une certaine classe sociale, enfermant alors tout envie en extérieur, tel une gêne, une peur, alors qu'au fond d'elle, un bouillant... Lire la critique de Belle de jour

15
Avatar bidulle3
9
bidulle3 ·

Critique de Belle de jour par hernstburgler

Barbie et Ken se sont mariés. Ils profitent de leur première année de mariage pour glander au ski, Ken a son pull col roulé blanc, Barbie est blonde, pas de doute. Barbie s'emmerde, alors elle va faire sa pute. ça pimente sa vie, et parfois elle s'éveille. Suite à une sordide histoire d'un type qui aime bien la pute, Ken va presque mourir, ce qui est triste, mais comme c'est la fin, on pleure... Lire la critique de Belle de jour

7 2
Avatar hernstburgler
7
hernstburgler ·