"Pray not for death, you coward, while your enemies live! Pray for life!"

Avis sur Ben-Hur

Avatar Dimitricycle
Critique publiée par le

Ah.

D'accord...

WAOUH !

C'est pour moi d'une évidence absolue : cette version de Ben-Hur, la deuxième à avoir été adaptée du roman du général Wallace, est supérieure, et j'ai envie de dire largement supérieure, à celle de Wyler, sortie trente-quatre ans plus tard !
Je ne COMPRENDS PAS pourquoi elle est tombée dans l'oubli ! C'est d'une tristesse...
[A signaler pour la postérité que seuls quatre membres l'avaient noté avant moi.]

Je constate que Wyler, qui avait été assistant réalisateur lors de la version de 1925 (y a pas de secret), n'a finalement pas apporté grand-chose dans sa version oscarisée de 1959. Force est de constater que tout est déjà là chez Fred Niblo, et ce qui est complètement dingue, et je suis sérieux, c'est que le Wyler ferait presque pâle figure à côté de son prédécesseur !

L'impressionnante bataille navale est hallucinante comparée à celles d'un Capitaine Blood par exemple, plus récent d'une décennie, et de nombre de productions plus récentes encore. Et la fameuse course de chars, d'ailleurs recréée plan pour plan par Wyler, ça casse un peu la légende, est tout simplement colossale. L'entrée dans l'arène vous coupe le souffle, le décor est gigantesque, des milliers de figurants, c'est filmé... mais c'est dingue comment c'est filmé ! Mais c'est... Mais c'est... Mais c'est complètement fou !!

Le film est d'une beauté fulgurante. Je crois que je pourrais tuer pour avoir une copie de qualité optimale !
Autant le côté religieux dans le Wyler a tendance à me gêner un peu, autant ici c'est beau, le film est comme touché par la grâce. Le visage de Marie, la scène du puits... J'ai eu plusieurs fois les yeux rougis, j'ai eu l'impression d'être un capucin. Ah ! Et la beauté des scènes avec les lépreuses. Quand elles revoient leur Judah chéri, et que la mère caresse l'ombre de son enfant endormi, ça a failli déborder...

Le muet participe à cette grâce, de même que la musique. Ah, la musique ! Je ne saurais que trop vous conseiller de regarder la version orchestrée par Carl Davis avec l'orchestre philarmonique de Londres, c'est juste sublime.

Le film regorge de plans incroyables. Ah, l'intérieur de la galère ! Ah, ce plan sur les yeux du geôlier qui regarde à travers le judas (le judas de la porte, hein !)...

Quoi d'autre ? On peut noter plusieurs scènes en technicolor bichrome.
Ah oui, j'allais oublier les acteurs. Bon, ce ne sont pas les meilleurs du monde mais on s'en fout !
Je ne sais plus que dire, je suis sûr d'avoir oublié plein de choses, je voudrais en rajouter, je...

Ce film est immense, j'ai envie de le gueuler partout ! VOUS M'ENTENDEZ ?!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 862 fois
33 apprécient

Dimitricycle a ajouté ce film à 3 listes Ben-Hur

Autres actions de Dimitricycle Ben-Hur