Passionnant et rythmé

Avis sur Benjamin Gates et le Trésor des Templiers

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

Benjamin Gates, l’Indiana Jones des temps moderne, voilà une licence que je prends plaisir à voir et à revoir. Un excellent casting, de bonnes histoires, des points de vue archéologiques intéressants (chacun croit ce qu’il veut, les théories sont là pour être débattues), de l’action à couper le souffle. Que demander de plus à ce genre de divertissement grand public ?
Voilà plus de 200 ans que le célèbre trésor des Templiers fait partie des légendes les plus mythiques de notre monde, lançant à sa poursuite moult chasseurs de trésors ! On lui voue les valeurs les plus folles. Benjamin Gates (Nicolas Cage), baigne dans cette légende depuis sa plus tendre enfance, un trésor qui obnubile sa famille depuis qu’un de ses ascendants eu confirmation de son existence par la bouche de son employeur, franc-maçon, accompagné d’une énigme !
A notre époque, en 2004 (date de sortie du film), Ben, accompagné de son meilleur ami Riley (Justin Bartha), comique du film, un peu simplet niveau Histoire mais caïd niveau informatique, et de Ian Howe (Sean Bean) un riche aventurier anglais, se rend sur le continent Arctique et découvre, enfin, le premier indice menant au trésor caché et tant convoité. Petit souci, pour continuer l’aventure et cette chasse au trésor, il va devoir dérober le document le mieux gardé au monde et le plus important pour les Etats-Unis, la Déclaration d’Indépendance !
Dans un premier temps, Ben et Riley vont vouloir prévenir ce vol et seulement jeter un coup d’œil à la fameuse déclaration, mais la magnifique Abigail Chase (la magnifique Diane Kruger) experte en anciens documents, va leur rire au nez, et que dire du FBI. Mais le temps presse, la séparation avec Ian tourne mal, et si Ben court après la beauté archéologique pour rendre se trésor au monde, Ian ne cherche qu’à s’enrichir toujours plus ! Notre héros va donc devoir voler la Déclaration, embarquant avec lui Abigail, Riley et son père Patrick (Jon Voight) dans une course contre le temps, contre Ian et contre le FBI, emmené par Peter Sadusky (Harvey Keitel), très attaché à cette enquête…
La Déclaration d’Indépendance ne sera qu’un nouvel indice menant nos amis à Philadelphie, puis à New York, dans une suite d’énigmes archéologiques farfelues mais crédibles car vraiment bien expliquées et argumentées.
Bref, un film sans temps mort, à l’aspect archéologique certain et appuyé, (après chacun croit à la théorie qu’il pense être juste, personnellement je ne crois pas à cette version), on ne perd pas une miette de cette course-poursuite haletante et de cette chasse au trésor prenante. Un excellent divertissement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 403 fois
3 apprécient

Romain Bouvet a ajouté ce film à 1 liste Benjamin Gates et le Trésor des Templiers

Autres actions de Romain Bouvet Benjamin Gates et le Trésor des Templiers