La descente aux enfers pour le téléspectateur !

Avis sur Berserk : L'Âge d'or - Partie 3 : Descent

Avatar MamanSucre
Critique publiée par le (modifiée le )

Alors là, je suis sidérée ! Je pensais vraiment que ce 3ème volet de la trilogie "Berserk : l'Age d'Or" serait le meilleur de tous, et pour qui a lu les manga ou vu la série, vous savez pourquoi. On apprend comment Griffith arrive à ses fins, mais aussi ce qui fait que notre cher Guts perd un œil et un bras et pourquoi surtout, il en veut à mort à Griffith, et le poursuivra sans fin. Bref ! L'apothéose de l'horreur, de la haine, du dégout aurait dû être ici. Et malheureusement, je n'ai rien ressenti de tout cela. Encore une fois, on est vraiment fidèle au manga, on découvre du "beau monde", chose qu'on n'avait pas dans la série, qui elle, a déformé pas mal l'histoire originale. Mais la fidélité ne fait pas tout. A l'heure actuelle, beaucoup de chose repose sur la beauté de l’œuvre. Et le reste est creux. Ici, on a encore droit au même syndrome.

Et donc, comme je le disais, la qualité visuelle est irréprochable. On distingue encore la 2D et la 3D mais peu importe. On en prend plein les mirettes. Et surement encore trop d'ailleurs, car les mondes qui nous sont montrés, sont d'une beauté irréprochable. Même le monde "de l'éclipse" est bien propre, trop propre. Les monstres sont dégueu mais pas assez et n'apportent pas ce sentiment de dégoût que j'avais pu ressentir dans le manga ou la série. Car la série a beau avoir tous les défauts du monde, elle n'en reste pas moins bien plus dérangeante et déstabilisante à souhait.
Je vais me répéter, car j'avais fait la même remarque pour les deux autres films, mais putain cette ambiance musicale de merde ! Mais d'abord, si vous avez vu ce dernier film, je vous invite à regarder cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ObGE4t-Gaxg
Dans ce dernier épisode (le lien donc), en voyant ce qu'arrive à certains personnages, j'avais la gorge serrée. Dans Berserk Descent, je me suis ennuyée parce qu'il n'y a pas de sentiment. C'est plat, c'est creux. Et non seulement la musique est responsable de ce désastre mais la réalisation est tout aussi responsable. Encore une fois, si vous regardez le dernier épisode ci-joint, vous comprendrez tout de suite ce qu'est la dynamique, le rythme dans la réalisation, ce qu'on n'a pas dans le film.

Ce que je reproche quand même dans cette trilogie, c'est le souci de narration par rapport aux personnages. Ou est la cohésion du groupe ? Où est la bande que forme Griffith, Guts, Caska, Judeau, Rickert, Pippin et Corkus ? Tout au long du film, ils sont inexistants et le souci, c'est que le final repose sur ce groupe. Griffith ne peut faire ce qu'il fait que parce que tous ces hommes et lui même sont fortement soudés les uns aux autres. Sa soif de conquête n'est pas non plus tant mise en avant que ça. Cette cupidité, où est-elle ? Ce qui explique, aussi le pourquoi de son acte.
Finalement, le fond de Berserk n'y est pas et c'est un vrai souci.
La fin tombe comme un flan (ce qui est ballot, car comme je l'ai lu, c'est quand même le moment clef non seulement de cette trilogie, mais du manga tout entier !).

Et donc, bien sûr, la musique ! Que dire. Je vous invite à écouter ce morceau qui exprime à lui tout seul la force que doit être la scène finale : https://www.youtube.com/watch?v=Ew3--XVFioU
Je pense que si vous écoutez les musiques pouet pouet de Descent, il n'y a pas photo. Encore un choix artistique que je ne capte pas. Quand on sait que Miura aime écouter du Hirasawa en travaillant son œuvre, ça laisse pantois.

Près de deux heures de beauté ennuyeuse.
Avec ces trois films, les japonais m'ont prouvé qu'ils pouvaient faire comme les américains : des adaptations d'une beauté chiante. Quelle tristesse !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7241 fois
22 apprécient · 10 n'apprécient pas

MamanSucre a ajouté ce film d'animation à 6 listes Berserk : L'Âge d'or - Partie 3 : Descent

Autres actions de MamanSucre Berserk : L'Âge d'or - Partie 3 : Descent