Avis sur

Big Bad Wolves par needleMOU

Avatar needleMOU
Critique publiée par le

Big Bad Wolves, un film israélien mal distribué, pourtant sensationnel, mais ne faisant pas l’unanimité...

Le thème de ce film n'est pas des plus originale, plusieurs petites filles sont violées après avoir été endormies avec un gâteau aux somnifères, puis torturées, avant de se faire égorger vivantes. Sauf que forcément, ça ne peut pas donner une enquête classique, quand on a un policier qui n’hésite pas à outrepasser la loi, le principal suspect : un professeur, relâché pour cause des excès de la police et pour finir le père de la dernière victime en soif de vengeance et prêt à tout pour arriver à ses fins !

On patauge dans le glauque et cela ne s’arrêtera jamais, du début jusqu’à la fin; c’est la présence de cet humour noir, un peu grinçant, qui vient d’un coup nous surprendre, comme pour détendre un peu l’atmosphère chargée se ce film. Big Bad Wolves est impressionnant de par ses scènes de tortures, qui bien que courtes sont très efficaces, mais aussi de par la prestation de ses acteurs, et la plus belle semble être celle de Rotem Keinan qui jongle parfaitement entre son double statut de suspect n°1 et de victime innocente !

Et la presse, elle en dit quoi ?

Quand le magazine Télérama le décrit comme un « torture porn », ou le compare à Saw ou Hostel (produit par Quentin Tarantino ou il a la aussi était utilisé comme motif commerciale...).

Ou encore d'autre magazine, décrivant le film comme vantant l'auto-justice... je trouve ça vrai d'un côté, car ce sera finalement grâce, par ou à cause du père de famille que justice sera faite, mais on voit aussi que malgré tout, la police s'est piégée toute seule et que le policier impliqué a tout fait pour ce rattraper, mais s'est finalement retrouvé coincé dans le systéme... et en ça je pense que le fim n'a pas d'avis forgé sur la question ! On pourrait aussi lui reprocher ses musiques, qui nous plonge dans une immersion totale, jusqu'au moment où il faut savoir dire stop et s'imposer une limite pour éviter que ca ne devienne lourd !

Heureusement que Quentin Tarantino est là, même si je ne dirais pas comme lui, qu’il s’agit du meilleur film de l’année... "Big Bad Wolves" est tout de même une très bonne surprise de cette année 2014.

Un film à ne pas rater, ne serait-ce que pour Rotem Keinan qui vous renverra sur une fausse piste pour chaque hypothèse. Donc à voir, enfin si vous avez les tripes et le moral pour pouvoir l'encaisser.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 251 fois
3 apprécient

Autres actions de needleMOU Big Bad Wolves