Film surprenant

Avis sur Big Eyes

Avatar albzik
Critique publiée par le

Alors là je dois dire que je comprend pas trop les critiques sur ce film. On reproche à Tim Burton de sortir de sa zone de confort pire on remet en cause sa paternité sur ce film, à croire certains Burton ne fait plus du Burton parce qu'on a pas de sorcières, de fantômes et des cimetières.

Déjà, je regarde un film si il a une histoire intéressante et non juste pour un nom. On a tendance à trop juger dés qu'on voit ce nom "Tim Burton". Après si ce réalisateur a fait d'autres films que j'aime, c'est un plus et c'est justement le cas de Burton (j'aime la plupart de ses œuvres).

Le film raconte l'histoire vraie d'une peintre qui se fait voler ses droits d'auteurs sur ses peintures, son mari va tout faire pour devenir la star de la famille, il va faire croire que ses œuvres viennent de lui. La pauvre peintre va se laisser faire au fur et à mesure quitte à être dans un piège. Ha il y a pas un petit côté burton tout à coup ?
Un artiste qui se fait manipuler, un artiste qui attire d'abords la curiosité ensuite qui se fait avoir par une personne ou par la société, un artiste qui doit se compromettre pour livrer des "commandes" sur mesure, c'est pas du Burton ?
Au contraire, dans ce film, il se lâche en faisant croire qu'il est pas dans sa zone de confort (c'est peut-être une bonne chose).

Le film raconte bien l'histoire de cette femme peintre sans tomber dans une guerre des sexes (le procès à la fin est équitable on juge sur des preuves, un fait), je le trouve bien rythmé, on se laisse très vite prendre au jeu et on a qu'une envie c'est de découvrir la fin.
Amy Adams joue bien comme d'habitude et j'avoue qu'on a un sentiment de colère quand on regarde le vol de ses créations. Sans être peintre ou artiste, je peux comprendre la frustration de se faire copier ou voler son oeuvre sans avoir les mérites des médias et des gens. C'est similaire à un viol à mon avis, c'est une chose horrible. L'histoire de cette femme me touche beaucoup, c'est pour ça que j'apprécie Big Eyes, c'est pas que pour Burton.

Burton a le droit de se faire plaisir et de changer un peu sa méthode de travail, oui il s'efface un peu autant qu'auteur de ce film mais on retrouve certaines similitudes avec sa filmographie (le quartier au début du film ressemble à celui de edwards aux mains d'argent, l'histoire de cette femme a des similitudes avec edwards on profite de ses talents, on l'exploite, elle se retrouve aussi hantée en quelque sorte avec ses big eyes, la mise en scène le montre bien avec les hallucinations dans les miroirs ect). C'est juste le contexte qui change, ici le monstre c'est le mari. Alors bien sur c'est une histoire vraie et il faut être juste quand on réalise un tel film, ce n'est pas un film d'égo. Mais le réalisateur réussi quand même à mettre une petite marque dans son film sans en faire trop.
Morale de l'histoire : On doit pas vivre dans le mensonge.

Conclusion : Ne juger pas ce film simplement avec son affiche et son nom de réalisateur.Jugez le pour son histoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 214 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de albzik Big Eyes