Le masque qui colle à la peau

Avis sur Birdman

Avatar Pierre-Yves_Georges
Critique publiée par le

L'histoire d'un rôle qui tue une carrière, d'un masque qui cache un visage... Voilà en gros le topo de Birdman d'Alejandro González Inárritu, et qui est l'acteur ? Je vous le donne en mille, Michael Keaton, l'acteur qui 20 ans auparavant jouait Batman, ce rôle qui a sans doute compliqué sa carrière... Et bien, içi, c'est Riggan Thomson qui a joué Birdman et qui paye le prix de son succés. Et à travers cette pièce, Riggan, ce mari et ce père raté, cherche à renouer avec sa célébrité. Mais ce n'est pas tout, son rôle de Birdman continue à le hanter, ravivant le désir de réendosser son masque et de redevenir ce héros.

Et si vous ne voulez pas être spoilé, passez l'interprétation du film qui va suivre et lisez le dernier paragraphe. Puis il perd espoir en sa pièce, née de mauvaises intentions, et laisse exprimer Birdman, mais avant de redevenir un héros aux yeux du monde, il doit le redevenir aux yeux de sa famille... Puis il finit par jouer cette pièce, avec la sincérité qu'il n'a jamais eu auparavant vis à vis du rôle ou de la pièce. Il devient Birdman, un héros, un meilleur père et un meilleur mari, et un meilleur acteur près à mêler réel à fiction pour donner vie à sa pièce. C'est ça Birdman selon moi, c'est un idéal à atteindre pour Riggan: être un acteur reconnu, un père et un mari parfait, et c'est lorsqu'il recolle les morceaux avec sa famille et qu'il se tire une balle sur scène pour donner plus de réalisme à sa pièce qu'il devient Birdman, le vrai (d'où le fait que pendant tout le film, il ne fait que s'imaginer en Birdman et hallucine, alors qu'à la fin, il l'est vraiment puisque même sa fille le voit voler.)

Le plan-séquence l'illustre et le symbolise à merveille, Birdman dévoile ce qu'on ne nous montre rarement: les coulisses d'un théâtre, les complexes et les faces cachées des acteurs, etc. Ce qui participe à une des plus grandes qualités du film selon moi: l'immersion, qui est totale grâce à la mise en scène (le plan-séquence, la caméra qui suit les acteurs à travers les décors), les décors (les coulisses, le théâtre, et fucking Broadway !), et les figurants qui ajoutent de la vie à chaque scène. C'est un très bon film, fascinant pour son regard sur le cinéma, les acteurs. Le fait qu'il se déroule juste avant la première de la pièce lui procure un rythme effréné. Une œuvre à la fois subtil, drôle et touchante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 684 fois
3 apprécient

Autres actions de Pierre-Yves_Georges Birdman