Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Une œuvre magnifique, inventive et intelligente

Avis sur Birdman

Avatar François_G_
Critique publiée par le

Non, Birdman (ou La Surprenante Vertu de l'Ignorance) n'est pas la nouvelle grosse production Marvel à sensation du moment mais le nouveau film oscarisé d'Alejandro González Iñárritu, le réalisateur de Babel, 21 Grammes et Biutiful ! En effet, cette comédie dramatique a remporté 4 Oscars il y a quelques jours : meilleur scénario original, meilleur réalisateur, meilleure photographie et meilleur film.

Cette merveille du cinéma, sortie le 25 Février 2015, est un film de 2 heures, réunissant quelques plans-séquences reliés entre eux et ne laissant jamais percevoir les coupures (mis à part à la fin du film) ni même la caméra, malgré le très grand miroir dans la loge de M. Keaton. Exceptionnel ! Le réalisateur filme son œuvre avec élégance et habileté, rythmée par la batterie répétitive et obsédante d'Antonio Sanchez qui accompagne en cadence les déplacements des protagonistes.

La construction narrative de ce film choral est simple mais d'une très grande ingéniosité. Iñárritu arrive à nous maintenir captivés de bout en bout dans sa critique du star-system grâce, entre autre, à de multiples références et mises en abîmes qui font de cette œuvre une fantasmagorie. Certains points de vue sont d'une grande beauté et nous font penser à d'autres long-métrages traitant de la folie, comme The Shinning (de Stanley Kubrick). Les mises en abîmes font s'entrechoquer cinéma et théâtre avec brio comme l'incarne le duo Keaton-Norton (à l'instar du duo Keaton-Nicholson dans le Batman de Tim Burton). Enfin, les réflexions sur le star-system et le show-business sont passionnantes. Au fur et à mesure que l'on avance, plusieurs questions émergent à travers la psychologie de ces multiples personnages égocentriques, obsessionnels, vaniteux. Etre une célébrité fait-elle d'eux forcément des artistes ? Notre société n'est-elle pas en train de sacrifier l'essentiel, la création, sur l'autel de l'illusion des célébrités fugaces et creuses ?

Les nombreux personnages de cette délirante histoire sont excellemment bien interprétés par les comédiens réunis dans ce casting d'exception : Michael Keaton (RoboCop), Edward Norton (Fight Club, L'Incroyable Hulk), Emma Stone (The Amazing Spider-Man 2), Zach Galifianakis (Very Bad Trip), Naomi Watts (Mulholland Drive), Amy Ryan (Evasion), Andrea Riseborough (Oblivion) et bien d'autres encore. Quel dommage qu' Edward Norton et Michael Keaton soient, de nos jours, si rares au cinéma. Ils incarnent leurs personnages avec splendeur, charme et tellement d'aisance ! Ils crèvent l'écran !

Certes le film est assez long mais il est passionnant, drôle, innovant et décapant à l'égare du cinéma, du théâtre, du show-business, du monde de l'art en général et de notre société. Alejandro González Iñárritu signe ici sans doute l'un des meilleurs longs-métrages sur le sujet depuis bien des années.
En tout cas, on peut dire que les Oscars n'ont pas été volés !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 367 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

François_G_ a ajouté ce film à 21 listes Birdman

Autres actions de François_G_ Birdman