I wanna live forever, I wanna know how to fly...

Avis sur Birdy

Avatar CeeSnipes
Critique publiée par le

Après Fame et The Wall, tout le monde attendait Alan Parker pour son nouveau projet, Birdy, adaptation du roman de William Wharton, sur le retour difficile de deux jeunes gens atypiques après la guerre du Vietnam.

Clairement, Alan Parker n’a que faire de la guerre du Vietnam. Son intérêt n’est pas de montrer des scènes de combat (la première intervient au bout de presque 90 minutes) mais plutôt l’amitié qui unit les deux personnages principaux, que tout éloigne, pourtant. Si Matthew Modine est particulièrement excellent en jeune homme mutique et un peu halluciné, Nicolas Cage est parfait en caïd grand gueule mais au grand cœur. Leur amitié est parfaitement crédible à l’écran et là, le film est très réussi. Le score de Peter Gabriel colle parfaitement au sujet et le spectateur ne peut qu’être impressionné par cette ode à l’amitié. Malheureusement, le film devient bien plus abstrait et symbolique dans sa deuxième partie, jusqu’à en être franchement un peu assommant, surtout dans sa scène finale, à la limite de l’acceptable.

Grand Prix du Jury au Festival de Cannes de 1985, Birdy est un film admirable qui souffre malheureusement d’une durée trop longue et d’une ambition un peu démesurée. Un film assez unique en son genre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 321 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de CeeSnipes Birdy