Avis sur

Black Book par ylacast

Avatar ylacast
Critique publiée par le

(NB : critique initialement rédigée en 2007)

Genre :
Résistance Hollandaise

Verdict :
Le meilleur film de Paul Verhoeven depuis La Chair et le Sang. Brut, sincère et halletant. Une fresque qui emporte tout sur son passage.

Pichte :
Black Book nous fait suivre, au coeur de la dernière année de la Seconde Guerre Mondiale, le périple de Rachel, une jeune chanteuse juive, au cours duquel elle verra ses proches périr, s'enrôlera dans la résistance pour séduire un officier allemand et passera pour une collabo. Le tout sur fond d'intrigues, de trahisons, d'actions de bravoure et de politique dans une Hollande contrastée dans ses rapports avec l'occupant nazi.

Ma (très) discutable opinion :

Je ne comprend pas pourquoi j'ai attendu autant pour voir ce film. D'autant plus que je l'avais repéré assez tôt par l'évènement important que représentait pour moi le retour de Verhoeven vers le cinéma hollandais (20 ans précisément depuis Soldier of Orange qui mettait lui aussi en scène la Hollande dans la Seconde Guerre Mondiale). Bref, le retard est rattrapé depuis avec la vision de l'excellente édition Blu-Ray. Et le film vaut amplement qu'on s'y attarde car il s'agit d'un morceau très important dans la filmo de notre barge de réalisateur hollandais préféré. A la fois film historique crédible, portrait politique (quoiqu'un peu léger sur ce point) d'une hollande occupée et thriller palpitant, Black Book est surtout un passionnant portrait de la nature humaine, exacerbée au possible par les tensions de la guerre et capable du meilleur, du pire et de toutes les nuances intermédiaires.

Black Book, au sein de la Hollande occupée, nous fait donc traverser la dernière année du conflit, peut-être la plus violente et la plus apte à générer les traîtrises et à diviser les camps de par son intensité, la précipitation et la confusion qui ont régné durant les mois précédant la reddition des forces nazies. Nous traversons ce tourbillon du point de vue d'une jeune juive à qui rien ne sera épargnée et qui subira d'incessants drames et humiliations. Elle y répond par un mélange touchant de bravoure et d'impuissance. Autour d'elle valsent les morts et les trahisons. Les petites faiblesses des hommes créées par la peur, l'impuissance ou la convoitise alternent avec les pires horreurs des bourreaux. Une palette de comportement très large comme seule la guerre sait ainsi les fédérer. Si Soldier of Orange était un véritable hymne à la résistance hollandaise, nous sommes ici dans une teinte plus grisée, et l'on y perçoit une face plus sombre de cette résistance formée d'hommes imparfaits et faibles devant le danger et les tentations. Et le réalisateur nous sert cela au milieu d'un thriller qui n'est rien de moins que palpitant durant plus de deux heures.

Nous sommes dans un film de Verhoeven, et un chat y sera toujours représenté par un chat. Le film est brutal, violent, et a sa dose de cul. Lorsque l'héroïne est humiliée, c'est un chaudron de merde que l'on déverse littéralement sur elle. Le film ne verse toutefois jamais dans la vulgarité et chaque scène sert son propos. Le tout est parfaitement fondu dans une trame de thriller classique et très efficace, parfois au détriment du message politique qui passe souvent en second plan. Mais c'est peut-être pour le meilleur car cela forme un film passionnant qui montre notamment que Verhoeven a bien appris ses leçons à Hollywood : les scènes d'action sont superbes de réalisation. On ne s'ennuie pas un seul instant.

Pour parfaire le tout, Carice van Houten, qui joue Rachel, et sur laquelle une grande partie de l'équilibre du film réside, est superbe de naturel et emmène un charme bienvenu à une histoire parfois très sombre. Je suis assez impatient de la revoir dans Valkyrie, le prochain film de Brian Singer qui, coïncidence, se passera lui aussi dans le décor de la Seconde Guerre Mondiale.

Vous l'aurez compris, Black Book est un film complet et intense. Je le recommande chaleureusement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 662 fois
8 apprécient

Autres actions de ylacast Black Book