Quand la South Culture se déchaîne

Avis sur Black Snake Moan

Avatar The 7th Art of  Sinbad
Critique publiée par le

Tout est plus chaud dans le Sud. Telle est la punchline de Black Snake Moan, thriller poisseux suintant la South Culture (O Brother, Where Art Thou?).

La South Culture semble apporter - visuellement et musicalement - un langage filmique singulier aux œuvres, donnant presque l'envie de parler d'un genre nouveau. Il est souvent question de drame à la frontière des genres prenant place dans l'un des anciens états confédérés, sans dextérité et affublé d'une atmosphère humide et étouffante dans lequel résonne bien souvent les cordes grinçantes d'un musicien de blues ou de jazz invoquant la liberté d'être (The Peanut Butter Falcon).
Mais le film de South Culture semble être aussi un écho des souffrances endurées, aussi bien psychologiques (Moonlight, Mud) que physiques (Free State of Jones).

Dans Black Snake Moan, Samuel L Jackson se prête à l'exercice d'être un ex-mari délaissé qui comme à la recherche de rédemption, décide avec détermination de sauver une jeune femme nymphomaniaque sujette à des crises sévères.
Il s'en dégage alors quelque chose d'expérimental, de décalé, de terriblement érotique et poétique. Ce qui pourrait pousser à y voir quelques relations de parentés avec le cinéma australien (Roadgames, The Hunter).

Derrière ses aires de mauvais thriller au synopsis aguicheur se dissimule belle et bien une œuvre originale qui connecte une pathologie politiquement incorrecte - la nymphomanie - avec un genre musical issu d'une époque géopolitiquement elle aussi incorrecte - on parle évidemment du blues issu de la période de ségrégation aux Etats-Unis.

Il pourra être reproché au film de présenter trop peu de scènes musicales, elles qui se font discrètes au profit d'une mise en scène sans fausse note. Cela dit il y a bien une séquence visuellement et musicalement distinctive avec Samuel L. Jackson - qui sous l'inspiration du grand chanteur, musicien de blues R.L Burnside - transcendera toute personne portant ne serait-ce qu'un brin de sensibilité au chant et à l'instrument ;

Et je vous laisse la découvrir...

R.L Burnside - Just like A Bird Without A Feather 1968

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 116 fois
5 apprécient

Autres actions de The 7th Art of Sinbad Black Snake Moan