Fuck You 666

Avis sur Black's Game

Avatar Claudio
Critique publiée par le

Ma première critique en dédicace à mon ami Nico. Je te l’adresse donc.

Nico, Black’s Game c’est un polar de gangsters islandais à tendance copenhagoise (merci Direct 2 DVD) donc ne t’attends pas au triptyque classique débutants crasseux - rois du pétrole - chair à pâtée. Comme l’a montré ton homonyme Winding Refn (Producteur Exécutif ici) dans Pusher, que j’avais peu goûté au passage, la vie d’un gangster c’est terriblement con – un coup de bol, beaucoup de drogue, beaucoup plus de conneries, et puis rideau.

C’est peut-être de cette manière qu’on peut interpréter le titre du film. Car non, il n’y a pas de Noirs dans ce film Nico. Black’s Game serait en fait une traduction cavalière de « Svartur á leik », titre du roman adapté qui « s’inspire de faits réels ». Comme l’explique le réal Óskar Thór Axelsson (lien en commentaire), il aurait plutôt fallu traduire par « Black’s Move », dans le langage du jeu d’échecs : à mon sens c’est la situation du joueur qui n’a pas le bénéfice de l’initiative et doit réagir en fonction des premiers gestes de l’adversaire. C’est l’esthétique de l’animal qui réagit, opportuniste, sans volonté. Passif.

Ainsi va notre beau gosse de héros Stebbi, porté par les vents criminels islandais, Forrest Gump cocaïné. Au hasard d’une rixe en boîte, d’une clope devant un commissariat, on devient un truand à ses côtés. Ou plutôt un driver impressionnable et sans ambition, que l’on côtoie dans cette nuit sans véritable fin, la nuit islandaise, immersive, neigeuse.

Avec Stebbi tu vas apprendre pas mal de choses, tu seras surpris, du coup je pense que tu devrais monter en voiture avec lui. Il y a des rencontres qui valent vraiment le détour : le gros Tóti et son faible pour la dextra-amphétamine-phenylpropanolamine (« Shpit »), le diabolique Bruno et son faible pour les braquages rentables, et la jolie pétasse de service forcément.

Bref, j’ai bien apprécié, à part le choix des tatouages qui, contrairement au jeu des acteurs, m’a paru peu crédible … mais qu’en sais-je ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 792 fois
4 apprécient

Autres actions de Claudio Black's Game