Affiche Blackaria

Critiques de Blackaria

Film de et (2010)

L'intégrisme bisseux consacré

Au début des années 2010, la société de production « Le Chat qui fume », fournisseuse de séries Z érotico-gore et de projets expérimentaux ou hasardeux, a participé au retour du giallo (thrillers italiens esthétisants des 70s) qu’auront relevé les adeptes du Bis et de l’étrange (en tête de cortège, Amer). François Gaillard et Christophe Robin se sont à cette occasion illustrés avec Blackaria... Lire la critique de Blackaria

2
Avatar Zogarok
6
Zogarok ·

Terriblement français.

Blackaria intrigue lors de ses première minutes. L'ambiance porno/fantasmagorique qui se dégage de l'œuvre fait son petit effet, appuyé par une bande sonore efficace. Si le traitement de la bobine est d'une identité unique, il en est pas moins flagrant que le cadrage n'est pas le fort de Mr Giallo. On notera tout de même quelques close up insoutenablement malins. Enfin, le jeu des acteurs et... Lire l'avis à propos de Blackaria

2
Avatar LeCyph
3
LeCyph ·

Critique de Blackaria par Jean-LucL

Amateur de giallo, j'ai acheté le dvd Blackaria. Les auteurs, qui font un petit speech avant le film, sont sympathiques, semblent sincères et passionnés et j'aurais aimé pouvoir dire que j'ai aimé le film. Malheureusement, même en m'y reprenant à trois fois, je n'ai guère pu dépasser le premier quart d'heure. Image fade et molle, donnant l'impression que tout a été filmé avec un filtre soft,... Lire l'avis à propos de Blackaria

2
Avatar Jean-LucL
1
Jean-LucL ·

Naissance du glam gore

Après l'extra-ordinaire Last Caress assez compliqué à trouver en dvd, j'ai enfin pu découvrir le premier essai de François Gaillar et Christophe Robin dans une bomme édition dvd : Blackaria. Un petit giallo certes moins réussi que Last Caress (on sent vraiment le truc bricolé entre fans de genre), toujours prompt à nous envoyer de l'érotisme ou du gore à base de sang. Blackaria, film à trip... Lire l'avis à propos de Blackaria

Avatar Voracinéphile
8
Voracinéphile ·

Le retour du baroque

Blackaria est le produit de l'association de deux réalisateurs français talentueux dont les références aux films d'Argento et de Fulci sont plus qu'évidentes. Les couleurs flashy et l'aspect giallo du long métrage rappelle effectivement les grandes heures du cinéma italien. La musique électronique est au diapason avec cette œuvre dont la sensualité et l'onirisme participent à l'étrangeté du récit.... Lire la critique de Blackaria

Avatar farlane
7
farlane ·

Critique de Blackaria par Alexandre

Bon, s'agirait de pas se laisser avoir par la bande annonce alléchante : Blackaria reste avant tout un long métrage amateur über cheap qui fait plutôt peine à voir, un giallo inspiré avec pourtant de bonnes idées de scénar, mais qui auraient sans doute gagné à ne servir qu'un court métrage. La bande originale plutôt réussie du groupe Double Dragon vaut par contre le coup d'oreille. Lire la critique de Blackaria

Avatar Alexandre
3
Alexandre ·