Les androïdes revent-ils de chevaux en bois ?

Avis sur Blade Runner 2049

Avatar Steven Merlier
Critique publiée par le

La voila, la suite tant redouté du chef-d’œuvre qu’est « Blade Runner ». Je vous mets en garde tout de suite, ça va être très long comme avis !

En même temps ,une œuvre aussi dense et géniale mérite qu’on s’y attarde dessus.

Mais pour vous faire comprendre pourquoi , pour moi « Blade Runner 2049 » est le chef-d’œuvre de la science-fiction récente. J’ai besoin de revenir sur le premier et mon attachement à cette saga !

Un petit aparté, je me suis amusé à regarder les critique négatives du film, c’est assez drôle, car il n’y a aucun argumentaire valable annoncé par les détracteurs. Juste la longueur et le fait qu’il ne comprend pas pourquoi, c’est culte ! « rire amer » premièrement, le film est vendu sur sa durée, donc on sait que le film est long ( de ce fait argument de la longueur détruit). On ne juge pas un film sur son statut surtout de son prédécesseur.

Blade Runner (1982) est une expérience de cinéma. Elle trouble, soit par le non jeu de son acteur principal (oui Harrison Ford ne transcende jamais par son jeu), soit par l’univers mis en place par le film.

Car dans une époque où ne jureront que par l’action, le comique et l’ultra violence. Très peu de film américain, essaye de poser une ambiance ,ou même un univers cohérent.

La mise en place de cet univers, passe par un carton au début du film, nous montrant un simple contexte succinct, qui en suffit pas. En effet , on est plongés dans cet univers SF sombre, sans vraiment de repères. Pourtant, ce sont les détails fournis par les visuels, toujours aussi magnifiques que l’on prend conscience de l’immensité, de l’univers de « Blade Runer ».

Dans le déroulé narratif ensuite,,j’admets que cela reste une enquête ultra classique, avec des éléments plus ou moins bien amenés, mais dans le but toujours de nous faire réfléchir pas uniquement sur le film, mais sur notre société. Où est l’humanité, quand il en reste plus grand-chose. Pourquoi vouloir contrôler des êtres, que nous avons créés et qui plus est donné la possibilité de ressentir ce qui nous rend humains , des sentiments.

Je pourrais parler encore des heures, durant de « Blade Runner ». Mais le sujet aujourd’hui est autre : « Blade Runner 2049 »

Les suites de grand film en général, se plantent souvent voulant refaire en mieux, ce qui a déjà été proposé par l’original. Et en cela 2049, se place à des années lumières, de tout autre type de suite !

Ce qui est assez dingue avec ce film, c’est qu’il permet de remettre en question, tout ce qui a été fait par le premier sans jamais le dénaturé. En plus, une histoire originale écrite pour ce film !

Mais pardonnez-moi de mon enthousiasme mais c’est une claque en tellement de domaine du cinéma ! qu’il rend la saga « Blade Runner » indispensable !

Il maîtrise quasiment tout ce qu’il entreprend, jamais ce sera incohérent, peut être un peu piqués à ce qu’il c’est fait depuis 30 ans. Mais jamais une volonté de repomper !

Déjà ça part mais alors super bien avec Dennis Villeneuve à la caméra ! Avec le directeur de la photographie Roger Deakins qui transcende la SF avec chaque plan, fait dans le film !

Que c’est beau mais pas que ! c’est inspiré, dans chaque environnement, on ne peut être perdue car cela évoque ,en nous une chose réelle que nous avons déjà vue ! La science-fiction a cet objectif de vouloir, par de la fiction, nous faire transmettre des messages soit alarmant , touchant…

Puis, honnêtement les deux heures quarante, passe mais à une vitesse folle que j’en redemanderais !

L’atmosphère que dégage le film est envoûtante, de par son propos sur le souvenir, l’humanité. Toujours dans un contexte d’univers qui fonctionne, « Blade Runner » ce n’est pas une histoire mais un univers construit par le nôtre et enrichit par nos peur et faiblesse d’humain.

Je ne parlerais pas du scénario qui est un des gros point fort du film, faut accepter cependant celui-ci ( ça peut être pris pour une trahison) j’ai adhéré, parce que celui n’est pas fermé mais très ouvert à a réflexion. À ce qu’il ne montre pas directement, mais de ce qu’on doit déduire.

On est pas guidés dans cet univers son est plongé en apnée pendant prés de 3 h à essayer de trouver les réponses à nos questions.

Visuellement toujours parfait dans tout ce qu’il montre. Des acteurs au poil, avec une grosse révélation pour Ana de Armas et Mackenzie Davis. Avec une scène envoûtante. Les androïdes sont plus humains que les androïdes, et inversement ! Enfin je me tais sur ce sujet.

En écrivant ses lignes, j’ai envie de retourner dans cet univers qui m’a charmée , dont j’ai envie de revivre chaque moment !

À ne pas douter que nous tenons la, un des plus grands films en termes d’ambition, de cette année 2017.

Il renouvelle le genre, et permet de dire que Hollywood ,est capable de faire des blockbusters à gros budget, avec du fond et pas juste pour du fric !

Mon film de l’année est de très loin, voir même beaucoup plus ! Et le meilleur Denis Villeneuve !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 192 fois
4 apprécient

Steven Merlier a ajouté ce film à 7 listes Blade Runner 2049

Autres actions de Steven Merlier Blade Runner 2049