Bonheur...

Avis sur Blade Runner 2049

Avatar Artopolis
Critique publiée par le

Sortir de la salle avec le sourire c’est pas rare mais avec ce film c’est particulier… Ce que je ressens avec un film pareil c’est du bonheur, oui… Du pur bonheur…..

Blade Runner 2049 est l’enfant du Phoenix et quel bel enfant !

Dès le début mon œil est entré dans celui montré dès le premier plan, comme si je prenais la place de K, le répliquant joué par Ryan Gosling qui se cherche une place dans cette société futuriste et post-apocalyptique qui renaît mais demeure toujours névrosée…

C’est alors que je me suis dit, «  ça y est mon gars tu est dans Blade Runner », oui mais pas un ersatz du premier mais une véritable suite et un film à part.

C’est avant tout un film de Denis Villeneuve, j’irais jusqu’à dire que l’univers du réalisateur est compatible avec celui de Blade Runner, puisqu’on y retrouve des thématiques chères à celui-ci.

Les images de ce film me hantent, ce Las Vegas jaune-oranger, ces champs de blanc immaculés, cette décharge rouillée, ces flots violent, cette ville-monde, cette immense pyramide, cette neige émouvante…..

La musique du film m’obsède de jour en jour même si elle n’arrive pas à la cheville de celle de Vangelis !
Les acteurs sont formidable, surtout Ryan Gosling qui me surprend de plus en plus avec ce jeu particulier qui convient à Blade Runner.
Évidemment Harrison Ford, bien qu’il n’apparaisse pas très longtemps crève l’écran.

Le film est d’une certaine poésie qui par certains de ses aspects rappelle celle développée par Tarkovski dans Stalker et dans le reste de sa filmographie ( on peut même voir un plan hommage à Stalker ) .

Un avant-dernier point, le film a une durée de 2h43 et je n’ai senti aucune longueur ce qui est subjectif puisque ce n’est pas toujours simple d’entrer dans un film où il y a aussi peu de scènes d’action. Mais ces scènes- là sont cependant particulièrement marquantes.

Blade Runner 2049 garde l’ambiance, l’essence du premier film mais garde sa propre originalité. Ce film a une âme, une humanité. Il a sûrement des défauts mais ceux-ci sont effacés par la grande qualité du film .

Blade Runner 2049 est le plus bel enfant auquel le premier film a pu donner naissance. Et cet enfant m’inspire un profond bonheur. Un bonheur qui donne le sourire, comme celui de K sous la neige…..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 390 fois
18 apprécient · 1 n'apprécie pas

Artopolis a ajouté ce film à 13 listes Blade Runner 2049

Autres actions de Artopolis Blade Runner 2049