Un chef d'oeuvre maîtrisé

Avis sur Blade Runner 2049

Avatar Alexandre Burton
Critique publiée par le

Les mots ont eu du mal à sortir lorsque le générique est tombé. Que dire de ce Blade Runner sequel, qui avec la traîne du mois de Septembre nous donnais l'impression qu'il ne sortirait jamais. Eh bien c'est de très loin, un des meilleurs films SF de ces cinq dernières années. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas vécu ça au cinéma. Presque trois heures de montages sans aucunes limites visuelles et sonores, une échappatoire à notre petit quotidien ridicule qui se traduit en une espèce d'ouragan dévastateur, ce n'est plus du blockbuster commercialisé mais bel et bien un chef d'oeuvre maîtrisé.

Denis Villeneuve, ce n'est pas que je ne l'aime pas, c'est juste que je trouve ses films un peu mou du c** notamment Premier Contact qui malgré sa qualité d'écriture, m'avais véritablement refroidi le cerveau, surtout pour sa lenteur mais aussi pour le sujet qui ne m'avais pas touché comme je le souhaitais. Pourtant, avec Blade Runner, je me frottais les mains à l'idée de rencontrer l'univers qui m'avais émerveillé avec la réalisation soignée de Villeneuve. Je ne sais pas comment j'en suis arrivé là, mais à la sortie de la salle, je savais que j'avais vécu un très grand moment de cinéma. Dés les premières secondes, les basses retentissent et annoncent la couleur, 2049 se fou de la gueule de personne. Le scénario est construit, logique et bien écrit. Il soulève une thématique nouvelle, et repousse les bases du premier film vers les réplicants et le jour où (malheureusement ?) ils surpasseront l'homme. La narration prend son temps, émoustille les détails et marque des moments longs, très longs mais incroyablement bien justifiés et magistraux à explorer.
Les visuels méritent toutes les larmes du monde, je sous-entend par là que l'on arrive à un stade où le film sera forcément étudié comme son prédécesseur et jouira d'une longue vie d'analyses pour ses cadres, ses plans, ses couleurs et sa mélancolie profonde.
La BO est titanesque. Elle ne copie pas les standards du premier film et s'impose en douceur ou en rugissement émotionnel. Une originalité remarquée aussi pour la musique type temple perdu qui rappelle énormément le principe d'équité et de divinité dans la société. Chose parfaitement soulignée déjà dans le premier film.

Ryan Gosling est fulgurant, je veux dire, il n'y pas un seul film où il ne montre pas couleurs sur couleurs que c'est un talent à part entière. Son année est véritablement celle-ci, entre La La Land puis Blade Runner , on ressent vraiment la fierté qu'il détient d'être arrivé sur ce plateau de tournage. Il était impossible donc de prévoir quelqu'un d'autre à sa place, il était fait pour ce rôle.
Harrison Ford, bon, voilà, je pense que l'éternel insatisfait ne lui a pas manqué, même si son talent n'a d'égal pour personne, il est vieux, fatigué, mais plaisant de revenir dans la peau d'un de ses meilleurs personnages.
On retiendra également Jared Leto dans le rôle du singe empereur rétro, qui personnellement confirme encore une fois sa capacité à jouer n'importe quoi mais tout en restant droit et juste, sans pousser à l'extrême, même si David Bowie aurait définitivement été un coup de génie.

Dans l'indifférence générale, le film sera surement méprisé par beaucoup mais restera à jamais une claque sans précédent. Pour une suite, très sincèrement, ça a de la gueule, c'est cohérent et c'est à voir, ABSOLUMENT à voir.
Blade Runner 2049 enfonce encore plus le clou du mythe qui rappelons-le, marqua énormément de gens dans le passé. En même temps, lorsque l'on amène de la qualité, qui, rare est son apparition de nos jours, forcément on entre dans le club très fermé des films visionnaires qui ont justement été fait dans le strict but d'être honorable. Chose qu'est justement ce deuxième volet, honorable et perfectionniste. Le meilleur film de l'année est là.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 465 fois
5 apprécient

Alexandre Burton a ajouté ce film à 1 liste Blade Runner 2049

  • Films
    Cover Top - 2017

    Top - 2017

    Avec : La La Land, Blade Runner 2049, Au revoir là-haut, Grave,

Autres actions de Alexandre Burton Blade Runner 2049