Fils de pub!

Avis sur Blade Runner 2049

Avatar Toshiba
Critique publiée par le

A l'occasion d'un trip en célibataire à Paris, laissant femme, enceinte et progéniture à la maison, je me suis donné l'occasion d'aller au cinéma voir Blade Runner 2049. Tout de suite, 2049 c'est le truc qui donne envie d'aller voir un film et puis ça avait l'air d'une grosse production avec plein de publicité partout sur les quais de la gare entre chez moi et la capitale, dans le métro etc...

Voilà le topo, au cinoche, je ne supporte pas la pub. Ça a l'air bête, je sais, c'est la même pour tout le monde, à la différence que je n'ai pas de télé, pas de radio et que je ne perçois plus du tout ce vecteur, que je supportais déjà mal avant, de la même manière que le citoyen lambda (en toute humilité). A chaque image, chaque mot, j'ai l'impression qu'il y a une équipe de tournage, de communication, de post prod, tous armés d'un régiment de stagiaires, réunis pour combiner leurs capacités respectives dans le seul but de se foutre de ma gueule pendant 30 secondes ou plus.

Afin d'esquiver, je stagne quelques temps devant le Max Linder en attendant que la séance soit assez entamé. C'est bien le Max, déjà ça sonne bien comme nom, c'est bien placé dans Paris, un bon écran et surtout un bon équipement sonore (réputation peut être désuète maintenant) que j'ai pu apprécier pour un tel film et surtout, on n'a pas l'impression d'aller voir un film dans une boite à chaussures.

Bref, j'attendais là quand j’aperçus en face un magasin proposant la poussette magique, en vogue dans tous les centres ville, qui rentre dans le coffre d'une Twingo en laissant un peu de place pour les occupants. Je ferais un topo complet sur les poussettes pour un autre film mais l'essentiel à savoir c'est qu'on ne voulait pas investir dans une voiture plus grande dans l'immédiat et que ce modèle n'est pas si pratique à trouver dans ma contrée reculée.

Je me mets d'accord avec la vendeuse, je repasserai la chercher avant de prendre mon train et tout guilleret que je suis de pouvoir combler une pulsion de consommateur en ayant l'illusion d'être décroissant (je repousse l'achat de la voiture) je m'enfonce dans la salle, le balcon inférieur, premier rang et là "Oh misère" Jean Mineur s'affiche sur l'écran. On connait tous la chanson, c'est fini les Chocoletti, Cornetto et Happy Pop, alors il y a eu la première pub pour Seat, je crois, elle commence sur la lune, on revient sur terre, on visite des contrées sauvages pour finir sur une voie rapide sans Freddy Mercury (et sans embouteillages), puis il y a eu une autre pour une allemande avec une jeune femme du futur qui raconte sa super "life" trop bien, que tout le monde aime sur facebook, en parallèle, de nos jours, on voit une petite fille qui gambade seule sur les trottoirs, une voiture (l'allemande) qui roule tranquille (genre ils ne sont pas en retard), la nana qui nous raconte que sa life est trop géniale, la voiture roule encore, la petite fille traverse, ahhhhhhhhhhhhhhhhhhh, elle n'a pas regardé, mais tous ce futur trop cool n'est plus possible?

En fait si car l'allemande avait un ordinateur qui a tout prévu, que la voiture s'est arrêtée à temps, que la gamine, même si elle a des parents pourris qui la laissent se promener seule, elle allait avoir une super vie etc.

Faut savoir que moi, à chaque changement de plans, à chaque phrase, je râle à voie haute, d'une manière ou d'une autre mais je suis insupportable. Si je ne vais plus au cinéma avec ma femme, (Baby Driver dernier en date) c'est qu'il y a une raison. Sur ce coup, je me donnais à cœur joie de râler, puisque j'étais tout seul, et là, un mec me parle que je devrais arrêter et tout et tout. J'y réponds que j'ai le droit, que ce n'est pas le film que je n'ai pas payé pour ça et qu'il ne s'inquiète pas, il ne m'entendra pas pendant l’œuvre.

Tadam, le film arrive Blade Runner 2049

J'ai laissé croire, au début de mon texte, que je ne connaissais pas le premier épisode mais si je le connais. C'est pas facile pour moi d'en parler car c'est quand même un film marquant, je me souviens de ma première fois, mais aussi frustrant (à étayer ailleurs). Une frustration qui persistera à chaque projection depuis. Je ne sais pas pourquoi, une incapacité à me déguiser en Geisha et d'"Enjoy". Quoi qu'il en soit, Deckard n'est jamais un réplicant et Atari n'existe plus.

Alors le film 2049, oui, bon, y des trucs pas mal, une bonne ambiance mais, bon, c'est pas génial non plus. Moi ce qui m'intéressait, je vous assure, c'était de savoir s'ils allaient remettre une pub Atari dedans, un détail certes, mais pas si futile puisqu'ils se sont donnés la peine de me faire cette joie. Y a peut être eu d'autres pubs mais je ne me souviens pas. Ah si, j'étais scié de voir que le véhicule du héros était une Peugeot, j'ai pas trop compris moi qui m'attendais à voir une Ford.

Ok, mauvais jeu de mot pour en revenir au film car même si Deckard ne sert à rien, Harrisson est la seule vedette capable de me faire déplacer au cinoche juste sur son nom (enfin avec le prénom devant bien sûr, même si j'ai déjà eu une Fiesta AM 1984) et le film s'est fini un peu bizarrement (comme le premier quoi)

La vie a repris son cours, c'est peu de le dire, deux mois après je faisais papa pour la deuxième fois. Tout va bien, c'est une fille, elle est jolie en bonne santé. Bon, il y a quelques automobilistes qui ne s'arrêtent pas quand on traverse avec notre super poussette (même les allemandes), qui passent un peu trop près un peu trop vite (pas qu'en Seat) mais bon, c'était déjà ça avec le premier. Puis l'été est arrivé, une année très chaude dans un sud ouest déjà pas facile, ma Twingo n'était plus viable, à quatre, sans clim, et pas beaucoup d'espace, on s'est résolu à changer de voiture.

Une Peugeot...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 202 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Toshiba a ajouté ce film à 1 liste Blade Runner 2049

  • Films
    Cover A coté de la plaque

    A coté de la plaque

    Parfois, je parle du film en question et parfois non. Parfois, je n'ai même pas vu le film, ou pas encore. Mais est ce important?...

Autres actions de Toshiba Blade Runner 2049