👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je n'avais pas vraiment l'intention de voir ce film. La bande-annonce m'avait fait peur, et cela s'annonçait mauvais. Et puis arrive une sortie commune au ciné, arrive des réductions bienvenues, et puis on se laisse tenter. Au pire, ça me fera une critique facile à écrire sur SensCritique !
Et bien ça n'a pas loupé ...

Par honnêteté, je vais préciser que j'étais assis par terre devant le premier rang, donc je n'ai pas pu voir aussi bien qu'assit correctement dans la salle, mais j'ai redoublé d'attention pour compenser.

Blanche-Neige et le chasseur est le conte de Grimm, mais déformé à outrance. Quand c'est bien fait, je ne suis pas contre une relecture de certains mythes ( Batman de Nolan, par exemple ). Ce n'est donc pas le principe même du film qui m'a abattu. Ici, il y a vraiment plusieurs choses qui sont rédhibitoires malgré cette légère bonne idée.

Déjà, il faut se mettre en tête que Blanche-Neige fait parti de ces blockbusters "pas francs". Ceux qui ont de l'ambition. Ceux qui croient faire du bon cinéma. Ceux qui essaient de mélanger art et divertissement dans une bonne bouillasse infâme.

Déjà, c'est filmé avec les pieds.
La mise en scène est extrêmement basique et pauvre, malgré une bonne idée, peut-être : la reine de dos. On peut y ajouter une caméra souffreteuse, et surtout une illisibilité totale des scènes d'action qui deviennent (comme d'habitude, j'ai envie de dire) des passages totalement insupportable où on a une seule envie : regarder ailleurs.
La B.O est très fade.
L'esthétique aurait pu passer ( le style contraste, entre conte et quelque chose de plus sombre ) si elle n'était pas à ce point teintée de factice et de cette absence d'âme propre aux blockbusters. Les différents éléments pris séparément peuvent parfois être pas mal au niveau du "style", mais une fois rassemblés...

Le fond est assez gênant pour ma part, pour deux points :

Déjà, on a l'éternelle glorification de la royauté, de la gouvernance par le sang. La méchante reine n'est qu'une gueuse qui a voulu se prendre pour une reine malgré sa naissance roturière, alors que Blanche-Neige est LA fille du roi... Mais ça, ça aurait pu encore passer, on est habitué maintenant. L'histoire du sang pur et impur est quand même vachement glauque.

Ce que j'avais bien aimé dans le Disney, c'est qu'il mettait en avant la vanité de la Reine face à l'innocence de Blanche-neige. Ici, le film essaie de faire pareil grâce à deux-trois procédé grossiers ( les oiseaux, par exemple ) mais il y a plusieurs trucs qui ne collent pas : On se retrouve dans une guerre " Je suis la plus belle, Nan c 'est moi !" qui est proprement débile.
Si on ajoute à ça le fait que Blanche-Neige arrive à TOUT par sa beauté, qu'elle mène des hommes, et qu'en plus elle les mène à la mort, qu'elle tue des hommes de ses mains avant d'arriver à la reine...

D'ailleurs, le personnage de Blanche-Neige détruit également le scénario, car tout fonctionne à base de Deus Ex Machina grossiers tenant à la beauté de la princesse. Ok, c'est dans le concept, mais quand même ... Les scénaristes n'ont pas eu à se fouler.

L'ambiance n'est pas mieux : Le film aurait pu s'aventurer dans une optique un peu plus subtile que ça ne lui aurait pas nuit. Ici, on a des choses collées de force sur le mythe de Blanche-Neige qui ne sont pas crédibles : les nains combattants, mais surtout le combat entre la Reine et Blanche-Neige. La reine n'agit pas par la ruse mais par la force, à part en une occasion. Bref, c'est bourrin, basique, et ça ne sied pas au mythe de base.

Et maintenant, on va passer au point inévitable de ce genre de blockbuster : Le plagiat. Parce que je suis désolé, mais beaucoup d'éléments sont pompés ailleurs, et je n'ai probablement pas tout repéré. Pour moi, il y a trois trucs qui m'ont choqués : Mononoké, Le Seigneur des Anneaux et Jeanne d'Arc.
Le cerf ( et la forêt enchantée ) sont très fortement inspirés de Mononoké. Trop. Et c'est particulièrement insupportable qu'un tel navet ose ne serait-ce que s'inspirer de Mononoké.
Il y a un plagiat de style sur le Seigneur des anneaux pour tout ce qui est batailles, pour le duo William et le chasseur, pour les nains, pour les batailles...
Et Jeanne d'arc est très présente dans la dernière partie, où Blanche-Neige mène ses hommes.
Et je considère vraiment ces trois points comme un plagiat, pas seulement de l'inspiration, car c'est vraiment choquant, et lourd. On voit ce que peut donner un clin d'œil sympa : les nains dans l'égout qui parlent de repartir au boulot et de siffler. Le reste n'est clairement pas du même calibre. Je pense que c'est en parti dû à l'inexpérience du réalisateur qui a voulu se raccrocher à des références connus, quitte à en faire des copié/collé.

Les dialogues confinent au ridicule, alternant entre passages creux et mielleux.

Les actrices ne s'en sortent pas trop mal si l'on compare leur performance à la qualité globale du film. Leurs prestations sont tout juste correctes, mais ça reste dans le ton du film, c'est assez cohérent avec le reste. Quant à ce qui est des acteurs et des seconds couteaux, je pense que je vais me murer dans un silence éloquent.
Les personnages sont quant à eux profondément inintéressant et caricaturaux, même si je salue la tentative (ratée) de revisiter le personnage de la Reine.

Au final, Blanche-Neige est un film qui porte tellement de défauts ...

En gros, Blanche-Neige et le Chasseur, c'est l'histoire d'une bourgeoise trop belle avec un Cha de 30 que sa marâtre la pauvre va emprisonner parce qu'elle est trop jalouse . Mais elle est tellement belle que tout le monde tombe amoureuse d'elle : le frère de la Reine, des trolls, des cerfs, des nains, un chasseur, son ami d'enfance, des elfes ( c'est un peu malsain, non ? ). Et du coup, elle est tellement belle qu'elle va défoncer la tête à sa belle-mère parce que tout le monde va tout faire pour la saut... l'impressionner.
Bref, c'est tellement ridicule que ça en deviendrait presque drôle.

Pourquoi 3 quand même ? Je ne sais pas trop. Ça reste regardable, il y a quelques bonnes idée, deux trois passages potables, les nains qui restent drôles... Et ça reste un premier film. Donc, un peu d'indulgence ne fait pas de mal.
Miroir-rioriM
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Vus au cinéma, 2012 ( Films ) et Attrapez-les tous !

il y a 10 ans

Blanche-Neige et le Chasseur
Waen
3

Critique de Blanche-Neige et le Chasseur par Waen

"Mirror mirror on the wall, who's the fairest of them all?" - Kristen Stewart, SERIOUSLY ? C'est l'histoire de Bella qui est sauvée par des pies. Ensuite elle trouve un cheval, puis elle le laisse...

Lire la critique

il y a 10 ans

81 j'aime

12

Blanche-Neige et le Chasseur
Aspirine
7

Princesse Blanche-Neige et la communauté de l'anneau

Le film, bien qu'il soit long, ne ma jamais ennuyé. Je souligne plusieurs points que j'ai apprécié, comme le passage dans la forêt qui est très angoissant, celui dans l'autre forêt qui est bien...

Lire la critique

il y a 10 ans

59 j'aime

2

Blanche-Neige et le Chasseur
guyness
4

Les Blanche Neige éternelles

Voici un florilège d'anomalies que soulève ce nouveau Blanche-Neige, en formes de flocons: - Comment vendre un film pour son aspect noir alors qu'il est à peu près aussi sombre que le futur parvis...

Lire la critique

il y a 9 ans

57 j'aime

24

Voyage vers Agartha
Miroir-rioriM
9

Critique de Voyage vers Agartha par Miroir-rioriM

Découvert un peu par hasard en fouinant sur SensCritique ( merci, d'ailleurs ), j'ai lancé ce film sans vraiment savoir ce qui m'attendait. Sans du tout savoir, d'ailleurs. Et c'est une très bonne...

Lire la critique

il y a 10 ans

18 j'aime

Civilization IV
Miroir-rioriM
10

Critique de Civilization IV par Miroir-rioriM

Civilization IV est un excellent jeu. La réalisation est de bonne qualité. Il y a globalement peu de bug et le jeu consomme peu. Les détails y sont absolument foisonnants. Tout y est visiblement...

Lire la critique

il y a 10 ans

13 j'aime

3

Dans la peau de John Malkovich
Miroir-rioriM
5

Critique de Dans la peau de John Malkovich par Miroir-rioriM

Ce film m'avait beaucoup intrigué après que j'ai vu sa bande annonce sur la chaine Allociné, il me semble. J'en attendais un plutôt bon film, j'ai été déçu, mais je ne pense pas que j'ai perdu mon...

Lire la critique

il y a 10 ans

11 j'aime