👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Voici un florilège d'anomalies que soulève ce nouveau Blanche-Neige, en formes de flocons:

- Comment vendre un film pour son aspect noir alors qu'il est à peu près aussi sombre que le futur parvis du vieux port un 1er août ? Un tel manque de noirceur du mythe ne peut-il pas provoquer la fonte des Blanche-Neige ?

- comment une jeune fille emprisonnée avant ses 10 ans et qui ne sort de geôle qu'à l'âge adulte peut-elle savoir si parfaitement nager / monter à cheval / se battre du premier coup ?
A-t-elle une mémoire résistante comme un pneu, Blanche-Neige ?

- Comment peut-on confier un rôle de nain à l'immense Ian McShane ? Pour ce genre de rôle, ils auraient pu trouver un abominable homme de Blanche-Neige...

- Quand Thor rencontre Twilight, comment le Seigneur des Anneaux peut-il tomber à l'eau ? Comment, en mêlant autant d'éléments, pouvait-on produire une si indigeste omelette ? Un problème d’œufs à la Blanche-Neige ?

- Rupert Sanders a -t-il voulu rendre un hommage à ses films préférés (LOTR, mais aussi Gladiator ou le Alice de Burton) ou est-ce de la simple "créativité" mal dirigée ?
L'aspect visuel du film pollue un peu son impact. Pour rester dans cette optique environnementale, on peut considérer ce Blanche-Neige carbonique.

- L'équipe de casting avait-elle prévu Kristen avec les cheveux attachés et en armure ? OU est-ce un accident de tournage ? Ainsi accoutrée, elle manque de consistance. Je trouve, en effet, Blanche-neige poudreuse.

- Quelle pays peut-il ne compter comme plus grandes beautés que Charlize Theron (bon, ça ça se discute) et Kristen Stewart ? La contrée des Morues ? Le royaume des thons ? La province des cagoles ? A moins que ce ne soit le miroir qui réfléchit comme un bloc de béton.
Ou alors, encore, n'est-ce tout simplement qu'un problème de critère de beauté.

En d'autres termes, de canon. A Blanche-Neige.
Blanche-Neige et le Chasseur
Waen
3

Critique de Blanche-Neige et le Chasseur par Waen

"Mirror mirror on the wall, who's the fairest of them all?" - Kristen Stewart, SERIOUSLY ? C'est l'histoire de Bella qui est sauvée par des pies. Ensuite elle trouve un cheval, puis elle le laisse...

Lire la critique

il y a 10 ans

81 j'aime

12

Blanche-Neige et le Chasseur
Aspirine
7

Princesse Blanche-Neige et la communauté de l'anneau

Le film, bien qu'il soit long, ne ma jamais ennuyé. Je souligne plusieurs points que j'ai apprécié, comme le passage dans la forêt qui est très angoissant, celui dans l'autre forêt qui est bien...

Lire la critique

il y a 10 ans

59 j'aime

2

Blanche-Neige et le Chasseur
guyness
4

Les Blanche Neige éternelles

Voici un florilège d'anomalies que soulève ce nouveau Blanche-Neige, en formes de flocons: - Comment vendre un film pour son aspect noir alors qu'il est à peu près aussi sombre que le futur parvis...

Lire la critique

il y a 9 ans

57 j'aime

24

Django Unchained
guyness
8

Quentin, talent finaud

Tarantino est un cinéphile énigmatique. Considéré pour son amour du cinéma bis (ou de genre), le garçon se révèle être, au détours d'interviews dignes de ce nom, un véritable boulimique de tous les...

Lire la critique

il y a 9 ans

340 j'aime

50

Les 8 Salopards
guyness
9

Classe de neige

Il n'est finalement pas étonnant que Tarantino ait demandé aux salles qui souhaitent diffuser son dernier film en avant-première des conditions que ses détracteurs pourraient considérer comme...

Lire la critique

il y a 6 ans

310 j'aime

43

Interstellar
guyness
4
Interstellar

Tes désirs sont désordres

Christopher navigue un peu seul, loin au-dessus d’une marée basse qui, en se retirant, laisse la grise grève exposer les carcasses de vieux crabes comme Michael Bay ou les étoiles de mers mortes de...

Lire la critique

il y a 7 ans

291 j'aime

141