Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Bleeder

Critiques de Bleeder

Film de (1999)

"Fritch Lang - Scorcheche - Kurochawa..." Le danois, c'est génial.

Bleeder, sorti après Pusher premier du nom et duquel on retrouve le casting. Kim Bodnia est Leo, qui vient d’apprendre sans entrain, et c’est un euphémisme, la grossesse de Louise, sa femme. A partir de là, il bascule de plus en plus dans la violence, défoulant son dégoût pour cette vie terne dont il ne veut pas sur cette dernière, perdant pied de plus en plus. Le frère de Louise intervient... Lire la critique de Bleeder

23 4
Avatar Pravda
6
Pravda ·

Few romance

Le deuxième film de Refn parenthèse entre le premier et le second Pusher, ne semble a priori pas vraiment s’en distinguer, ne serait-ce que pour son casting... Lire la critique de Bleeder

50 2
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Black Refn

Deuxième film de Winding Refn qui se hisserait presque au niveau de Pusher si le scénario n'allait pas trop loin dans le glauque qui justifie tout le reste. Encore une fois, Kim Bodnia d'une froideur implacable est assez scotchant en mari déboussolé par la venue d'un enfant qu'il ne souhaite pas. Bourru, silencieux, violent et ignoble, il parvient pourtant à transmettre l'empathie d'un homme... Lire l'avis à propos de Bleeder

18 1
Avatar drélium
6
drélium ·

Sanguine, mon frère...

Il y a un truc avec les films de Refn que je trouve aussi désopilant que frustrant ; c'est l'accueil du public. Rare sont les filmographies à soulever autant les avis d'un côté comme de l'autre de la balance. On lui reproche bien souvent son manque de clarté scénaristique, son traitement sans profondeur, ou plutôt sans artifice d'écriture, de ses personnages. On en dit bien d'autres à tort... Lire l'avis à propos de Bleeder

13 2
Avatar Fosca
7
Fosca ·

Paternité sanglante

L'épaisseur scénaristique n'a jamais été la grande spécialité de Nicolas Winding Refn mais par une habile combinaison de personnages attachants malgré leur côté crade et une atmosphère poisseuse on peut parvenir des fois à l'oublier (pour le premier et le troisième "Pusher" et surtout pour "Drive" !!!) ; mais pas là... Déjà le personnage principal, même si on peut saisir ses motivations... Lire la critique de Bleeder

8 2
Avatar Plume231
5
Plume231 ·

Critique de Bleeder par EIA

Je précise d'avance que la note que je mets s'applique en rapport aux autres films du même réalisateur, plus qu'en comparaison avec ce qui se fait en général. Je retrouve dans Bleeder des qualités de Refn que j'apprécie, à savoir la mise en scène, le sens du silence, l'excellente direction d'acteurs, mais le choc qu'on m'annonce sur la pochette n'est pas là, probablement parce qu'après Bleeder,... Lire la critique de Bleeder

15 11
Avatar EIA
7
EIA ·

La virilité en question

Il est surprenant que, lorsque est évoqué ce deuxième long métrage du réalisateur danois Nicolas Winding Refn, soit essentiellement mise en avant, sans doute à cause de la filmographie postérieure du réalisateur, la violence qui est censée le caractériser. Une certaine énergie lance en effet le film, pulsée par la musique, par ces pas arpentant le pavé et permettant la présentation successive... Lire l'avis à propos de Bleeder

11 2
Avatar Anne Schneider
9
Anne Schneider ·

La cinéphilie comme technique de drague !

Première déception dans la filmographie de Refn pour ma part... Le film a beau être court, je me suis pas mal fait chier. Enfin, j'exagère un peu, mais disons que je suis très loin d'avoir trouvé ça palpitant. Je suis surpris qu'il date d'après Pusher premier du nom puisque ce Bleeder semble avoir des défauts d'un premier film que n'a pas forcément Pusher, et surtout de gros problèmes de... Lire l'avis à propos de Bleeder

7 4
Avatar Moizi
5
Moizi ·

Mi figue, mi raisin

J'ai un peu du mal à me décider sur ce film. Qu'en ai-je pensé ? Je dirais qu'il y a un peu à boire et à manger. D'un côté, une sorte de bluette sentimentale, mais avec un côté assez étrange : personnellement, si j'avais été une fille et que j'aurais été abordée de la sorte, je me serai barrée direct! D'un autre côté, un couple déjà bien établi dans lequel le "mari" devient de plus en plus... Lire l'avis à propos de Bleeder

1
Avatar The_Claw
5
The_Claw ·

BLEEDER, l'autre film-somme de Nicolas Winding Refn

Comme le récent Only God Forgives (OGF) ou la trilogie Pusher, BLEEDER apparaît comme un film-somme ; un condensé de nombreuses obsessions fondamentales du cinéma Nicolas Winding Refn (NWR). Ces œuvres clés ont chacune leurs qualités et défauts ; la trilogie nécessite d'être visionnée en entier pour pouvoir en englober l'intérêt, OGF manque d'accessibilité et d'une conscience de son... Lire l'avis à propos de Bleeder

3
Avatar Le Blog Du Cinéma
7
Le Blog Du Cinéma ·