BLINDNESS (ou Aziz ! Lumière !)

Avis sur Blindness

Avatar floops
Critique publiée par le

Adapté du roman de José Saramago, paru en 1995 et pour lequel l’auteur reçut le Prix Nobel de Littérature trois ans plus tard, Blindness débarque à Cannes en 1998 en ouverture du festival …

Une contagion de cécité « blanche » s’étend sur le monde … Les premiers malades se retrouvent enfermés dans un hôpital désaffecté et sont livrés à eux-mêmes … Parmi eux, la femme du premier médecin, qui a été en contact avec un des malades … Cette dernière s’avère être la seule non-affectée par cette cécité car elle ne veut pas être éloignée de son mari, également atteint … Elle n’aura d’autre choix que d’organiser le quotidien de chacun …

Mais cette tranquillité apparente finira par virer en un véritable cauchemar et ce notamment pour les femmes, qui deviendront très vite des proies pour des mâles en rut !

Blindness est une dystopie apocalyptique, qui interroge et pousse le spectateur dans une situation d’inconfort, où le plus fort aurait le droit de cuissage, où les plus faibles mangeraient quand on leur en donnerait l’autorisation !

Blindness est une adaptation, dirigée par Meirelles (La cité de Dieu – 2002, La cité des hommes – 2003, 360 – 2012), efficace, juste et pleine d’espoir, interprétée par des acteurs et actrices toujours sur le fil et prêts à coller au plus près du propos, jusqu’à s’entraîner à vivre avec une cécité …

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 161 fois
Aucun vote pour le moment

floops a ajouté ce film à 1 liste Blindness

Autres actions de floops Blindness