Le film de tournoi courtois

Avis sur Bloodsport 2

Avatar drélium
Critique publiée par le

J'ai regardé Bloodsport 2 parce qu'un mec du casting a failli se fritter avec JCVD en lui soutenant que c'était mieux que le 1. Ça peut rendre curieux.

Il y a bien un ou deux trucs qui sont mieux, il y a plus de combats et sur le strict plan martial, ils sont plus techniques, il y a plus d'échanges de coups, Le héros, le suisse Daniel Bernhard, a un niveau martial indéniable, Ron Hall, le black de service, est plutôt cool avec son style stoïque et explosif, et les cascadeurs sont thaïlandais, marque indéniable de qualitaye. Donc, jusqu'ici, ça peut sembler mieux, et oui, c'est fou.

Mais en fait pas du tout évidemment. C'est tellement mal mis en scène. Déjà le moindre son de pas, de poches qui s'agitent, de vestes qui se froissent est audible, super l'ingé-son, je mets mon micro là, je vais à la plage.

Ensuite le tournoi est une blague, il y a autant d'adversaires nouveaux qu'il y a de tours. Le réal a voulu en mettre plus mais du coup, il n'y a pas de suivi, c'est le souk. Le semi-finaliste, un samoan baraqué (pléonasme), on ne le voit pas une seconde avant son combat contre le bad guy, pareil pour pleins d'autres.
Il n'y a que les acteurs occidentaux qui semblent avoir droit à un semblant de parcours normal. D'ailleurs, le public thaïlandais scande des "Alex ! Alex !" tout le long et n'a pas une once de chauvinisme à faire valoir, ils sont payés (ou pas) à faire des ouais! ouais! tout le long, c'est n'importe quoi. Il y a aussi une combattante, la blonde bien blanche, je n'ai rien contre mais sous son corps athlétique, queue dalle, elle peine a jeter un kick propre, c'est tout piteux. Parlons du grand méchant, puits de non-charisme, gouffre de non-présence, qui ne sait pas exécuter un combat, c'est juste un tas de muscles qui montre ses pecs et pique au mieux les poses de Bolo Yeung (le grand méchant du premier, ultime évidemment) mais zéro fluidité, zéro impact, zéro scène un peu motivante, c'est honteux.
D'ailleurs, c'est un autre gros problème de cette non mise en scène, il y a beau y avoir plus de combats, ils s'enchaînent sans présentation des adversaires, sans montée de rien, sans temps morts pour poser une ambiance, le réal ne sait pas faire, il enchaîne les échanges de coups alors qu'il suffisait de prendre modèle sur son aîné pour comprendre comment faire un film de tournoi tout ce qu'il y a de plus basique et le rendre engageant.... Là, c'est la fête, l'histoire est centrée sur l'épée du vainqueur que l'on doit mériter par le respect mais il n'y a pas de respect pour le tournoi. Tous les occidentaux montent sur le tatami quand ça leur chantent, le Président du Kumite vient même mettre un kick ou deux histoire de montrer qu'il n'est pas un vieux débris, l'arbitre est là une fois à la fin seulement (??) et ne sait même pas bouger ses bras, c'est la tehon.

Parlons de Daniel Bernhardt, martialement respectable donc, mais évidemment zéro charisme de dingue, mais surtout, parce qu'il ne joue pas si mal que ça presque le bougre, enfin j'ai vu pire (c'est sûr quand on a vu Les Barbarians aussi...RIP David Paul), c'est une grande perche friquée qui préfère inviter sa cop's fraîchement dégottée dans un resto de luxe plutôt que de rester dans un resto typique du coin (on ne va pas dîner ici, tu penses bien darling...).

C'est terrible, Bloodsport, ce film plus ou moins inspiré d'une histoire vraie, va savoir ce qui est vrai avec Frank Dux..., prenait le parti de l'homme ordinaire sorti de nulle part, on avait de la compassion et de la motivation pour tous ses efforts, et pour JC.
Là, Alex Cordo, le héros, est une sorte de gentleman cambrioleur tebé...

Il y a James Hong et Pat Morita qui viennent cachetonner ainsi que Donald Gibb (Jackson dans le premier) aussi, ils ont flairé les vacances en Thaïlande gratos.

Bon c'est tout, j'ai pas la force d'en dire plus.

Ah si, j'allais oublier le morceau du générique de fin, mon dieu... Avec un ceum qui éructe des "Bloodsport" bien graves et une meuf qui scande des "Impact !" bien aigus, et un simili faux synthé genre on va faire comme Mortal Kombat, l'horreur absolue.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 146 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de drélium Bloodsport 2