Déroutante réalité

Avis sur Blue Valentine

Avatar Shine17
Critique publiée par le

[SPOILER]
Derek Cianfrance pour son deuxième long métrage, nous livre un film très personnel, celle de sa peur étant enfant, de voir ses parents se séparer. Son œuvre qui a bien faillit ne pas voir le jour (12 ans de préparation dû au refus des producteurs) récolte deux golden globe et un oscar pour ses acteurs. Le réalisateur réussit avec brio le mélange entre deux genres : la comédie romantique et le dramatique.

Au premier abord, beaucoup (et moi même) ont pensé qu'il s'agissait ici encore d'une comédie à l'eau de rose suivant les codes habituels comme on a l'habitude de voir. Rien de tout ça ! Sous l'effet d'un documentaire, les acteurs ayant vécu ensemble peu avant le tournage pour entrer dans leur rôle, se sont filmés, donnant certaines scènes criantes de vérité. Cianfrance veut ici nous démontrer une terrible vérité, celle de l'Amour avec un grand A. Et pour se faire, il a opté pour un cadrage au plus près des personnages, les castrant tous les deux comme pour couper le monde extérieur et ne se focaliser que sur le couple lui même. Mais cette manière de filmer permet également de ressentir les émotions poignantes qui se délivrent tout au long du récit et plongent ainsi le spectateur dans la tourmente.

Les acteurs joués par Ryan Gosling et Michelle Williams nous offrent une prestation hors du commun. Pour la petite anecdote, Ryan Gosling, 6 ans avant la sortie du film ne se sentait pas prêt à jouer le rôle de Dean plus vieux voulant sans doute rester dans sa zone de confort en jouant le côté comédie-romantique du film comme on avait pu le voir dans ce même genre dans des films tels que "Une fiancée pas comme les autres". Pour un golden globe, ça valait le coup d'attendre.

Le scénario de Blue Valentine est divisé en deux, alternant entre le passé et le présent. Cette alternance met en place une suite d'oppositions. Le passé se concentre exclusivement sur Dean, plongé dans un décor lumineux et avec pour thème l'amour. Leur rencontre déborde de romantisme et de sincérité, deux choses de plus en plus recherchées de nos jours.
Le futur met plus le ton sur un décor obscur, s'attardant d'avantage sur le personnage de Cindy (plus affectée et ne supportant plus la vie dans laquelle elle est). Les sentiments ici présents sont la haine et le désespoir que ce soit celui des personnages ou celui des spectateurs voyant le naufrage du couple et celui de l'image qu'ils se faisaient de l'Amour.

Pour ce qui est du décor, le film offre de très belles scènes où la perfection est de mise et où on a l'impression que chaque objet à trouver sa place. Notamment avec les scènes devant le magasin où Michelle Williams danse ou encore lorsqu'ils sont à l'hôtel.
La musique envoûtante joue également beaucoup. Interprétée par Grizzly Bear et Ryan Gosling lui même.

Conclusion : un film déroutant voir déprimant, ne laissant pas de marbre. Le spectateur garde (en voyant le passé) un espoir de happy end mais par la suite, est mis face à la dure réalité de notre société. Le cinéma cherche à faire voyager, à oublier le reste et peu de films comme Blue Valentine nous ramènent sur Terre et brisent les illusions de cette manière.

https://www.youtube.com/watch?v=UeR_jEx6Pzs

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1438 fois
5 apprécient

Shine17 a ajouté ce film à 5 listes Blue Valentine

Autres actions de Shine17 Blue Valentine