Affiche Bobby Deerfield

Critiques de Bobby Deerfield

Film de (1977)

Scènes de ménages

Bon je ne vais pas te mentir, c'est un peu chiant. Pas désagréable mais pas enchanteur non plus. C'est vendu comme un film sur un pilote de Formule 1, et c'est pas faux, mais genre quand le mec est en vacances. Donc ça déambule pépère à bord d'une Alfa Roméo dégueulasse qui ne doit pas dépasser les 70 km/h sur les routes européennes. Alors, je devrais m'en foutre d'une force car je déteste ces... Lire la critique de Bobby Deerfield

23 6
Avatar DjeeVanCleef
4
DjeeVanCleef ·

Hors circuit

Bobby Deerfield est un coureur de Formule 1 qui ne laisse jamais rien au hasard. Quand son coéquipier meurt en course, il veut tout faire pour savoir ce qui a pu arriver et réduire ainsi les risques sur sa propre voiture. En visitant à l'hôpital l'autre coureur pris dans l'accident, il se fait aborder plus ou moins brutalement par une femme auprès de qui il va essayer d'apprendre à vivre... Lire l'avis à propos de Bobby Deerfield

8 6
Avatar Torpenn
5
Torpenn ·

tentative cynique de surfer sur les océans marketing du mélodrame

Tout fan d’Al Pacino est completiste, et tout cinéphile se doit de l’être également. Il veut avoir tout vu, même le pire. En particulier les vieux films, qu’on imagine – souvent à tort – bons. L’effet magique de la patine du temps, j’imagine. C’est ainsi que Bobby Deerfield est sur ma liste Pacino depuis longtemps. Ça aurait dû m’alerter. Un film difficile à voir, il y a toujours une... Lire la critique de Bobby Deerfield

1 1
Avatar ludovico
3
ludovico ·

The Godfather Part 2 1/2

Bobby Deerfield c'est un peu comme recevoir une pochette de disque sans le disque à l'intérieur. C'est un film sur un coureur automobile, mais pas sur ses courses...en vrai ce film, c'est l'histoire d'un connard d'égocentrique qui fait une fixette sur une leucémique timbrée. Ça va mal pour Michael Corleone, depuis que sa femme est partie, il fait n'importe quoi avec son biff, il... Lire la critique de Bobby Deerfield

2 1
Avatar ArthurMonkeyman
3
ArthurMonkeyman ·

S Pollack se crashe à 2 à l'heure

Rien n'est développé dans ce film. Ni la F1, avec un pilote qui conduit 1 dimanche sur 2, ni le début d'enquête sur un accident, vite abandonnée, ni l'histoire de cette femme trompée, ni le passif familial du Bobby. Rien. A Pacino fait la tronche pendant 1h30 en écoutant les dialogues en boule de flipper d'une M Keller évaporée. Seuls les paysages de Toscane trompent l'ennui. Lire l'avis à propos de Bobby Deerfield

Avatar Bref_sans_pépin
3
Bref_sans_pépin ·