Marketing Rhapsody

Avis sur Bohemian Rhapsody

Avatar Elie lh
Critique publiée par le

Qu on apprécie les Biopic, je comprends. Observer la montée en puissance d’un personnage dont on veut connaître les secrets de l’ascension a son charme. Que l’on soit fan de Queen, que l'on respecte leur légende ou souhaitions simplement la voir retranscrite sur grand écran, bien sûr. Voir Mister Robot en Freddy Mercury, put*** allons-y !

En revanche, apprécier Bohemian Rhapsody pour ce qu'il est, c'est à dire un produit cinématographique, est pour moi incomprehensible.

Sur le plan scenaristique d’abord,
Déjà, le film est bourré de lenteurs qui n'apportent rien au développement des personnages, au scénario ou au dramatique. La rencontre ridiculement fortuite entre Freddy et son futur groupe, les embrouilles stéréotypées entre les producteurs moustachus qui veulent des Hit radiophoniques pour ramasser plein de gros dollars et le groupe qui claque la porte sous le regard émerveillé des autres membres du studio, faire de Freddie Mercury un hétero aux penchants homosexuels qui se questionne sur sa sexualité... La scène finale du live est visuellement magnifique, on imagine le travail monstrueux du metteur en scène et de Rami Malek pour reproduire le concert mythique de Queen. En revanche, elle n’a aucun intérêt si ce n'est visuel. Quelle est l'utilité de reproduire à l'identique la scène d’un live mythique connu seulement des fans de Queen, fans qui eux mêmes préfèreront dans tous les cas la version inégalable du groupe? C’est ce qu’on appelle du fan service, en l'occurence mal géré.

sur la réalisation ensuite,

Bohemian Rhapsody a pour objectif de mettre en scène l’histoire d’un groupe présenté comme légendaire, mythique et éminemment innovant, la réalisation ne parvient à aucun moment à nous faire parvenir ce ressenti. La première partie du film n’est faite que de Champs/ contre-champs et de dialogues, rien qui ne transpire un quelconque mythe Queen, sa légende, encore moins son innovation. Pendant toute la durée du film j’avais l’impression qu’on me présentait l’histoire d’un groupe inconnu, un film simple qui retraçait l’histoire de la percée internationale classique d’un groupe de pop britannique. On ne peut pas passer 2h à présenter son sujet comme étant exceptionnel sans mettre en scène ni faire ressentir son caractère exceptionnel. Réalisateur de plusieurs X-men, Singer a pourtant le sens du grandiose et sait proposer des réalisations qui montrent toute l'ampleur de ses propos. Le but du cinéma est de faire, pas de dire. Pour Bohemian Rhapsody,Bryan Singer ne fait pas, il rabâche.

Teasé dès le début de la production par tous les médias et réseaux sociaux, interviews de Rami Malek à répétitions, sorties de nouvelles compil Queen le marketing a surdéveloppé les attentes autour du film. La prestation de Rami Malek mérite d'être relevée et récompensée. Bohemian Rhapsody n'est pas un mauvais film, mais ce n'est pas un bon film. Il a hypé une grande partie du public avec une recette Disney: nous mattraquer durant tout son processus de développement de teaser sur fond musical. Quitte à intercouper les séquences d'un film par des prestations scéniques inutiles au processus scénaristique, pourquoi ne pas développer les moyens de son ambition et proposer une comédie musicale qui aurait le mérite d'essayer de nous faire ressentir la puissance du groupe?

Ma critique n'apportera peut-être pas grand chose à ce qui a pu être dit de négatif sur le métrage de Singer mais la place que prend Bohemian Rhapsody dans le cinéma de 2018 m'interroge.
Je ne comprends pas le propos du film, ses choix et sa réalisation simpliste. Je comprends encore moins sa réception par le public qui le positionne dans les meilleurs films de l'année, j'ai dû passer à coté d'un élément fondamental durant mon premier, et dernier visionnage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 134 fois
1 apprécie

Autres actions de Elie lh Bohemian Rhapsody