Mr Robots'Guy

Avis sur Bohemian Rhapsody

Avatar vincenzobino
Critique publiée par le

8.5: Mr Robot's Guy
Lorsque Farrock, âgé d'une vingtaine d'années pénètre dans le bar où se produisent John, Brian et Roger et leur propose d'être leur chanteur, la légende Queen se forme. Farrock devient Freddie Mercury
Être fan, c'est d'une part ne rien rater de l'actualité de son idole. Mais c'est aussi lorsque l'idole n'est plus conserver intacte sa mémoire et quasiment tout pardonner le côté vie privée et ne se concentrer que sur l'aspect mélomane. C'est ainsi que je me décris vis-a-vis de Freddie Mercury et Queen, découverts lors d'un fabuleux concert en 1985 et surtout après le décès de Freddie et la tellement forte symbolique engendrée par le fléau ayant emporté Freddie en 1991.
Brian Singer a sans doute ce même respect: il illustre très justement la personnalité de Freddie: ses rapports tendus avec la presse (séquence hallucinante en conférence de presse), ses sautes d'humeurs et sa double orientation sexuelle. Et n'oublie pas pour autant Queen.
Rami Malek est Freddie: les mimiques, le look moustachu, tout y est. Les maquillages sont du reste hallucinants: l'on croirait avoir le vrai Roger Taylor tant la ressemblance est flagrante. Et que dire du son prodigieux, en particulier sur les vingt dernières minutes où le spectateur se retrouve littéralement parmi l'assistance et l'ultime plan représente à merveille ce zénith alors atteint.
Si l'on ne connaît pas la vie de Freddie, certaines séquences pourraient paraître exagérées, mais, et je me répète, j'ai véritablement vu Freddie et non un imitateur a-travers ce portrait.
A recommander, vivement à tous les fans et restez surtout assis durant les 3 premières minutes du générique de fin.
PS : revu hier 18 octobre et +0.5 pour cette magnifique séquence sur "l'amour de sa vie"

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 798 fois
19 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de vincenzobino Bohemian Rhapsody